Advertisement

Soho, Soho

Avis sur After Hours

Avatar BenByde
Critique publiée par le

Hollywood peut avoir tous les studios et les villas de star qu'il veut, la vraie ville du cinéma est incontestablement New York. Grâce à son Woody Allen, son Spike Lee, et bien sûr son Martin Scorsese, la grosse pomme a eu droit à un nombre assez incroyable d'hommage cinématographique. Quelques années après avoir réalisé New York, New York Scorsese récidive, cette fois en se focalisant sur un petit quartier du sud de Manhattan appelé Soho. Dans les années 1970-80 c'était le quartier des marginaux qui s'y logeaient pour pas cher dans d'anciennes usines reconverties en vastes studios. Un quartier peuplé d'artistes, d'originaux, de mecs bizarres, voir paumés, auquel Scorsese rend un hommage drôle et piquant.

Scorsese nous fait découvrir Soho à travers les aventures nocturnes d'un personnage qui est tout sauf un original. Un informaticien nommé Paul, à la vie bien rangé et bien ennuyeuse, qui débarque un soir à Soho comme un chien dans un jeu de quille. On pourrait simplement voir After Hours comme une comédie qui repose sur le contraste entre le personnage et le lieu de l'action, façon Pierre Richard (Un Chien dans un Jeu de Quille) ou les frères Coen (Barton Fink, Fargo…). Mais ce serait passer à côté de quelques choses. Soho c'est plus que le lieu de l'action, c'est un personnage à part entière, lui même figuré par plusieurs personnages.

Il y'a d'abord la fille à l'allure sympathique mais émotionnellement instable joué par Rosanna Arquette. Et puis sa colloque l'artiste flippante aux mœurs légères, surement le personnage qui incarne le mieux le Soho que veut nous montrer Scorsese. Soho c'est aussi des bars accueillant malgré un aspect glauque, des boites de nuit pour punk déchainés, et une milice urbaine assoiffée de vengeance.

La soirée de Paul à Soho est rythmée par ses rencontres toutes plus désastreuses les unes que les autres, et par des mésaventures qui s'enchainent de manière totalement rocambolesque. After Hours est un film fou, au moins aussi fou que Soho. Bien plus qu'un énième hommage à la vraie capitale du cinéma, c'est un portrait onirique et symbolique de ce petit bout de New York. Parfois considéré comme un Scorsese atypique, voir de second ordre, After Hours est au contraire un de ses meilleurs film, et un de ceux qui représente le mieux l'ensemble de son œuvre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 37 fois
Aucun vote pour le moment

BenByde a ajouté ce film à 3 listes After Hours

Autres actions de BenByde After Hours