Une certaine idée du cool.

Avis sur Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E.

Avatar Pili_
Critique publiée par le

Étiqueté petit malin-avorton de Tarantino, dont le cinema clipesque et tape à l'oeil est à destination d'un public de profanes en ciné-histoire,
Ritchie est soit détesté soit méprisé par l'elite cinéphilique.

La réception critique de ses films se déroule traditionnellement comme suit:
Soit quelques compliments timides du bout des levres et des doigts quand il accomplit ce que vraiment pas n'importe quel réal ne saurait faire (Snatch ou Sherlock), soit c'est l'ecartelage en place publique devant femmes et enfants quand c'est moins maîtrisé (King Arthur ou Revolver)

Voila donc où se situe l'injustice des etiquettes que doit assumer ce type:
Il est perçu comme quelqu'un donnant dans le cinema facile. Or
ce n'est pas parce qu'on tient un truc et qu'on le maitrise que c'est pour autant facile.
Autre lieu commun trompe-l'oeil dont il pâtit injustement: legereté ne signifie pas du tout non plus facilité. Comment nier la créativité, la rigueur et le talent de mise en scene démontrés ici par le rosbeef? Et c'est en ça que je trouve TMFU si attachant: son niveau est inversement proportionnel à sa prétention.

D'ailleurs, parenthèse (et fin du HS):
Entre un film soi-disant d'auteur, ultra academique et plan plan, avec un script qui tient sur un post it (je pense à des chefs d'oeuvres érigés par l'intelligentsia comme au hasard Two lovers, Les noces rebelles ou encore Manchester by the sea) et un film généreux et fourmilliant comme celui que je critique ici, sont-ce vraiment les oeuvres de Mendes Gray ou Lonergan qui contiennent le plus d'idees de cinema? (Je visualise largement plus Ritchie se creuser les meninges pour faire une proposition originale pour ma part). J'aimerais aussi demander à ceux qui qualifient GR de petit malin: en comparant les deux type de production filmique susmentionnés, est-ce vraiment lui le petit malin? Est-ce vraiment lui qui vise un oscar et qui réalise à desseins un film qui pourrait le lui en donner un? Est-ce le plus calculateur interessé et cynique dans son cinéma?

BREF, tout ça pour en venir au fait que, retenu aux oscars ou non, et salué pompeusement comme un chef d'oeuvre ou pas, The man from UNCLE est un tres bon morceau de cinema, et en substance un film d'une qualité assez rare.

Cette adaptation très personnelle d'une série d'espionnage des années 60 est punchy et élégante, généreuse et flegmatique, so so so british dans l'esprit.
Ca fourmille d'idées de mise en scene fonctionnant quasiment toutes.
Les gags sont maitrisés et souvent savoureux. L'écriture est excellemment bien ciselée, et le montage parfait.
Photo, decors et costumes sont à baver.
Et, last but not least, la période (sixties) et l'endroit (Italie) des événements occasionnent chez le spectateur un sejour dans un espace-temps des plus délicieux et raffiné, 1h55 durant.

Certes, au niveau des effets, on retrouve un poil trop de Set up/pay off et de flashbacks (gros gimmicks de Ritchie), bien que pour ma part leur abondance ne soit pas insupportable.

Pour vous le dire autrement, Uncle est simplement à mes yeux une des meilleures comedies de ces dernières années. Du cinéma populaire de haut niveau.

Pourquoi évoquer autant le rapport critiques/Ritchie dans ma review? Parce que le flop d'un film à gros budget avec une telle personnalité me mine, et que c'est compliqué de ne pas faire le rapprochement entre comment l'auteur a toujours été traité par la presse et comment ce film a été sous estimé par tout le monde, le lien de cause à effet crevant les yeux pour ma part.

Cet univers méritait la suite qui lui était promise à la base. Et ce gâchis me mine car ça n'aurait su être de refus d'avoir la possibilité en plein crepuscule du mois d'aout de 2018 de pouvoir s'assoir dans un confortable multiplex en passant un moment assurément plaisant devant la bobine projetée des nouvelles aventures de l'équipe de Napoleon Solo. Et ce en lieu et place de spider man 13 ( qui sera comme on le sait déjà tous juste 13 fois plus impersonnel encore).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 186 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Pili_ Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E.