Affiche Aguirre, la colère de Dieu

Critiques de Aguirre, la colère de Dieu

Film de (1972)

Critique de Aguirre, la colère de Dieu par Fab72

En 1560, une troupe de conquistadores s'enfonce dans la forêt amazonnienne à la recherche du mythique Eldorado. Avec des esclaves indiens, ils descendent le fleuve dans un radeau. Bientôt, les membres de cette équipage de fortune succombent sous les flèches d'ennemis invisibles et la maladie. La folie s'empare des survivants. Le film a été tourné sur place en pleine nature et ça se voit. A... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

1
Avatar Fab72
10
Fab72 ·

La colère de Kinski.

Bon, on passera sur l'histoire du film, Herzog, Kinski, un duo (diabolique?) qui fait mouche à tous les coups. Sans aucun doute, la meilleure réussite du tandem d'outre Rhin, où la musique qui rythme la descente du fleuve mérite à elle seule que l'on regarde le film. Toutes les émotions se retrouvent dans les yeux (bleus) de Kinski et permettent d'amener, sans que l'on s'en rende compte, une... Lire la critique de Aguirre, la colère de Dieu

1 1
Avatar Guillaume Dpz
9
Guillaume Dpz ·

Critique de Aguirre, la colère de Dieu par Bung

Alors qu'actuellement le petit monde franco-français en fait des tonnes sur le "talent" Kechiche et son cinéma "naturaliste" post-moderne porté par des "wesh-tavu", en clair de la docu-fiction se servant des barres HLM comme pilier; il y a eu, bien auparavant, un certain Herzog et son Aguirre, La Colère de dieu, porté par un Klinski sous acides amazoniens. La caméra flottante observe avec... Lire la critique de Aguirre, la colère de Dieu

1
Avatar Bung
8
Bung ·

Critique de Aguirre, la colère de Dieu par Kabuto

Je comprends aisément toutes les critiques positives postées ici et d'ailleurs je partage la plupart d'entre elles. Pourtant, l'aspect parfois bricolé et les quelques rides un peu trop visibles par moment, m'ont un peu refroidi. Néanmoins, voir ce film reste une expérience forte et inoubliable. Vu pour la première fois il y a bien longtemps, j'ai été surpris de voir à quel point ce film m'était... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

1
Avatar Kabuto
8
Kabuto ·

Critique de Aguirre, la colère de Dieu par cgouache

Je suis passé complètement à côté de ce film... c'est l'un de mes pires souvenirs cinématographiques (bien que trop jeune pour l'avoir vu sur grand écran). Un jour... peut-être... retenterais-je... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

1
Avatar cgouache
2
cgouache ·

Western Herzog

A priori, je n'avais aucune envie de voir ce film ! Primo,je n'aime pas les récits d'Histoire, enfin ceux qu'on affirme tels et plus ou moins romancés. Comme ci où le réalisateur-scénariste a pris de sacrés libertés avec ce Koh-Lanta de 1560 sans Brogniart : il n'y aurait eu, hormis,les singes qu'un seul survivant à l'aventure comme le montre Werner Herzog dont c'est le troisième film !... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar 270345
4
270345 ·

Critique de Aguirre, la colère de Dieu par ChrisBur

Bon sang, qu'est-ce qu'ils lui trouvent tous, à ce film ? Le prototype du faux chef-d'oeuvre, maniériste et bidon, je veux dire par là : sans enjeux détectables, un peu comme le "Zardoz" de John Boorman, mais en nettement plus pénible. Lire la critique de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar ChrisBur
3
ChrisBur ·

Pomponnés en pleine jungle

Pas une minute, ce film n’est crédible. La parfaite tenue des personnages perdus au milieu de la jungle suffit à ôter toute crédibilité à l’histoire. La bonne société espagnole fait son raout au milieu des forêts tropicales, cheveux bien proprets et coiffés de frais, costumes impeccables, même pas sales malgré les trajets sensément démentiels qu’ils empruntent. Psychologie rudimentaire,... Lire la critique de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar Balestron
2
Balestron ·

Critique de Aguirre, la colère de Dieu par XavierChan

Drôle d'expérimentation autour de la folie des colons et d'un homme qui pensait pouvoir tout contrôler. Très étrange atmosphère en suspension, la deuxième partie du film entièrement tournée, à un camp de cannibales près, sur un radeau, est un peu le pendant aquatique de la séquence sur rails du Stalker de Tarkovski, lors du passage entre les deux zones. De part le visage ahuri des acteurs et... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar XavierChan
5
XavierChan ·