👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ce film est magnifique. Parfait.
Et ça tient beaucoup à la réalisation et au montage. Ce n'est pas juste un mélo traité tout classiquement. Van Groeningen utilise tous les clichés du genre, mais avec une telle intensité et une telle sincérité, que j'ai plongé direct.

L'histoire est tragique (un couple, un enfant avec le cancer). Mais il va au-delà.

Le film est construit en aller-retour passé-présent récurrents. C'est presque mathématique : là où ils en sont - comment ils en sont arrivés là. Une scène lourde de tristesse - Une scène pleine de douceur et de légèreté.

Et le film travaille sur des moments qui sont des explosions de sentiments à l'état pur : pas d'encombrements avec des scènes qui font lien, des scènes qui remplissent le vide. Non. Une scène, des émotions. Plein le cœur.
Et Alabama Monroe ne tombe jamais dans le pathos ou le démonstratif.

D'emblée, j'ai aimé les personnages. Tous. Une présence à te tournevriller les intestins.
Le cow-boy tendre, légèrement bourru, avec son rêve d'Etats-Unis d'Amérique.
La tatouée pétillante, s'engageant dans les choses à fond, dans une douce folie.

D'emblée, je voulais me mettre au coin du feu avec eux, quand ils chantent leurs chansons bluegrass. Les applaudir dans les bars enfumés. Cogner dans les murs à abattre. Porter des santiags. Rouler dans un pick-up. Boire des bières. Gambader dans les près.

Un film aux couleurs chaudes, douces, sensuelles. Aux images toutes proches des gens, toutes collées à leurs visages, à leurs corps. Une musique omniprésente, parfois comme un coup de massue qui ranime, parfois comme une couverture qui enveloppe, ou comme une main qui serre fort la sienne.

Tellement d'humanité et de tendresse dans ce film, avec un regard vrai et intense sur chaque chose, chaque instant.
Tellement juste sur la psychologie humaine.

Un vrai coup de poing de cœur.
Queenie
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 8 ans

3 j'aime

Alabama Monroe
HugoLRD
9

Van Groeningen, le bluegrass, de l'amour et des étincelles.

Un vrai coup de coeur. La bande annonce, pourtant, ne paye pas de mine. On s'attend à un petit film sympa mais sans grande originalité. Et pourtant, c'est tout le contraire. Le film, tout en...

Lire la critique

il y a 8 ans

96 j'aime

13

Alabama Monroe
Sergent_Pepper
7

Perdre un enfant par la main

La mort d’un enfant fait partie de ces sujets si délicats qu’en traiter revient à entreprendre l’ascension d’une planche savonneuse : à tout moment, on prend le risque de déraper. Felix van...

Lire la critique

il y a 5 ans

67 j'aime

4

Alabama Monroe
Grard_Rocher
9

Critique de Alabama Monroe par Gérard_Rocher

Didier dit "Monroe", vit en Flandre où il possède un ranch. Pas étonnant pour un amoureux de l'Amérique et de sa musique. Il joue du banjo dans un groupe de bluegrass country fondé avec quelques...

Lire la critique

il y a 6 ans

63 j'aime

39

Perfect Mothers
Queenie
9

Paradis Perdu.

Deux amies d'enfance, très proches l'une de l'autre. Deux mères de deux superbes jeunes hommes. Un petit coin paradisiaque d'Australie. Les choses basculent (mais pas tant que ça) lorsque chacune des...

Lire la critique

il y a 9 ans

34 j'aime

2

Le Maître des illusions
Queenie
9

La neige fondait dans la montagne...

Ça démarre vraiment très bien avec l'histoire de ce petit groupe de jeunes étudiants dans une fac un peu huppée. Des étudiants à part, qui prennent des cours de grec ancien avec un prof mystérieux...

Lire la critique

il y a 10 ans

33 j'aime

Vernon Subutex, tome 1
Queenie
9

Lendemain de fête.

Vernon, cet ancien disquaire, après avoir vivoté un temps du chômage et de l'aide de son ami chanteur célèbre, se retrouve rapidement à la rue lorsque l'argent ne rentre plus. Il va alors sillonner...

Lire la critique

il y a 7 ans

22 j'aime