LA "SPLENDITUDE" D'UN FILM

Avis sur Alabama Monroe

Avatar Edgar Lagachette
Critique publiée par le

C'est en 2009 avec "La merditude des choses" que le réalisateur belge Felix Van Groeningen a franchi pour la première fois les frontières de notre Hexagone, et cette année, il récidive avec un véritable petit bijou de dramaturgie. Autant vous prévenir, voilà un film qui ne pourra pas vous laisser de marbre, et risque de marquer votre esprit pour bien longtemps.
Ici, l'histoire qui nous est contée est celle de Didier (interprété par l'excellent Johan Heldenbergh) leader d'un groupe de musique bluegrass (mélange de country, de blues et de folk), et Elise (interprétée par la non moins excellente Veerle Baetens), une jeune tatoueuse qui va devenir chanteuse. De leur rencontre sous le signe de la musique est née une petite Maybelle dont on découvre, à l'âge de 6 ans qu'elle est atteinte par un cancer.

On est donc en plein coeur d'un drame familial traité avec brio par un réalisateur au sommet de son art. La manière dont il déroule l'histoire est originale et représente un véritable parti pris, puisque la linéarité n'est ici pas de mise : le choix s'est porté sur un récit totalement déstructuré, à la manière d'un "Eternal Sunshine Of The Spotless Mind", dans lequel des scènes temporellement éloignées s'entremêlent. Un choix d'autant plus réussi qu'il permet d'accentuer le contraste entre la joie des débuts suite à une rencontre amoureuse pleine d'espoir, et la détresse d'une famille touchée par un drame médical d'autant plus cruel qu'il touche une petite fille de 6 ans qui croque la vie à pleines dents. Les émotions sont filmées à l'état brut, laissant le spectateur face à un choc de tous les instants. Le film alterne ainsi des scènes joyeuses pleines d'espoir d'autres scènes beaucoup plus dures et désespérantes. On a le coeur brisé et retourné face au destin de cette petite fille qui se bat chaque jour pour survivre face à un la pire des maladies.

[...]

Un vent d'air frais venu du plat pays souffle sur le monde du cinéma international. Un film éprouvant mais nécessaire que je vous conseille vivement de découvrir. Ce mélodrame redonne ses lettres de noblesse au genre parfois (souvent) critiqué. Un conseil : courez-y et munissez vous de vos mouchoirs !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 318 fois
1 apprécie

Autres actions de Edgar Lagachette Alabama Monroe