C'est gênant mais c'est gênant...

Avis sur Alad'2

Avatar Mathilionsavant
Critique publiée par le

En fait, le personnage de Shalia résume bien l'état d'esprit dans lequel je suis après ce film.

Plus immature que jamais, Aladdin s'ennuie au palais. Affligeant au plus haut point, Kev Adams joue le gamin de 6 ans dans la première partie du film. L'âge mental du scénario ne s'arrange pas avec l'arrivée de Jamel Debouze jouant Shazaman. Totalement ridicule, surfant sur des blagues complètement nul, il en devient malaisant au plus haut point. Faisant son one man show sur des blagues redondantes, on adhère pas du tout.

Eric Judor revient dans son rôle de Génie, toujours le pire acteur du film, il rabaisse le film à une débilité sans fond. D'une lourdeur, mais d'une lourdeur... Ramzy, qui lui est le Génie du mal s'en sort un peu mieux, mais c'est tout quoi!

Le film commence avec des blagues assez raffinées comme "Instagram ouvre-toi!" devant la porte du trésor du palais. Il s'en suit une séance de thérapie de couple entre Shalia et Aladdin avec des chaussettes affreuses. Là dès les premières minutes le niveau de QI est franchement élevé. Kev Adams s'amuse à faire le gamin pour un public qui est au dessus de tout ça.

Jamel lui ne fait que chanter des chansons du folklore français qui ne font pas rire du tout. En vrai, la plus part des blagues sont forcées. Elle s'enchaînent comme si le scénario essayait de se convaincre qu'il était drôle.

Des fois les blagues font sourires... parfois. Mais le film essaie de se soutenir avec des "participations amicales" supposées relever le film. On a eu le retour de Jean-Paul Rouve, dans une scène pas trop mal avec Jamel. Isabelle Nanty en opératrice de Génie qui est aussi sympa. Après le gloubiboulga avec la Reine des Neiges, Rendez-vous en terre inconnue et Bigflo & Oli... on est où là ?! On est où ? C'est malaisant...

Après il y a des scènes d'actions cool de Kev Adams en mode Assasins Screed. Noémie Lenoir qui est bien sans plus dans ses scènes.

Mais sinon c'est extrêmement mauvais. Le premier était regardable mais celui là c'est une séance de torture. C'est d'un ridicule... et Kev, il doit arrêter de chanter... Stop, c'est affreux, ça casse les tympans.

Il n'y a pas de scénario, Kev et Judor rame à rentrer à Bagdad en essayant de faire du comique de situation. Shalia et Shazaman font marcher l'intrigue sur des stéréotypes. Il n'y a pas d'histoire, pas de logique rien d'intelligent. C'est affligeant d'être obligé de popper Aladdin au milieu d'un combat des 3 Mousquetaires ou face à Christophe Colomb pour combler ce film...

Le film essaie même de rire de lui même en essayant de créer des situations où les personnages eux-mêmes sont ridicules. Mais c'est de l'auto-flagellation totale. Quand les personnages rigolent à des blagues basées sur l'apparence en opulence, c'est incompréhensible...

En fait comme dit Shalia dès le début à Aladdin "tu es immature" et à Shazaman au milieu "tu es malade". On finit comme ça, ce film nous rend malade par son immaturité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 134 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Mathilionsavant Alad'2