Un jeune espion comme seul recours

Avis sur Alex Rider : Stormbreaker

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

Alex Rider est le personnage principal d'une série de romans d'espionnage portant son nom et imaginé par Anthony Horowitz. Il s'agit des aventures d'un jeune orphelin effectuant des missions au service du MI6 et aussi dangereuses les unes des autres. Une de mes premières lectures de romans de jeunesse que j'ai lus avant d'aller voir le film dix ans plus tard. Il sera donc question de jugement sur la qualité d'adaptation du premier roman Stormbreaker au cinéma dans cette critique.

Pour résumer le scénario, Alex est contacté par le MI6 suite au décès de son oncle. Celui-ci apprend que ce dernier était un agent secret et non pas un banquier comme il l'a toujours su. De plus, ce dernier a tout fait en sorte qu'Alex devient un agent secret à son insu en lui faisant pratiquer des activités sportives tels que les arts martiaux et l'escalade. Après une brève formation militaire, Alex reprend le travail de son oncle en pénétrant dans le manoir du puissant Herod Sayle qui se prépare à offrir les super-ordinateur Stormbreakers à toutes les écoles d'Angleterre. Mais derrière cette offre très généreuse de la part de ce dernier se cache un plan diabolique.

Voici l'histoire du film retranscrivant bien celui du roman avec quelques libertés et d'implication d'idées de la part de l'écrivain Anthony Horowitz qui a écrit lui-même le scénario du long-métrage. Et franchement, à la fin du film, j'ai vraiment eu beaucoup de mal à croire que c'etait bien ce dernier qui était partiellement aux commandes de cette production. Je sais bien que faire entrer plus deux cents pages d'un roman dans un film n'est pas une chose évidente. Toutefois ! J'ai compté un nombre effarant de crétineries et d'absurdités qui gâchent tout le potentiel de cette production.

Le point où j'allais porter le plus d'importance dans ce film est le personnage principal et surtout l'image que le jeune Alex Pettyfer allait nous transmettre. Et ce que je peux dire sur lui, c'est que c'est un jeune acteur talentueux, au physique et un charme adéquat pour interpréter le jeune espion. Il avait tout pour camper son personnage à la perfection. Malheureusement, il ne renvoie pas l'image que je me suis fait de ce dernier après avoir lu les romans. Je ne mets pas en cause le jeu d'acteur d'Alex Pettyfer, ce n'est pas du tout sa faute. Il a simplement fait ce qu'on lui a demandé de faire. Je mets en cause l’esprit de son personnage qui ne correspond pas à celui des romans.

J'ai eu l'impression de voir une espèce de James Bond surdoué alors que dans le roman, c'est un jeune adolescent qui ne se montre pas aussi performant dans les scènes de combat. Dès la toute première scène de baston d'Alex, j'ai tout de suite senti que quelque chose n'allait pas. L’écrivain a transformé son personnage en un autre qui a l'air plus expérimenté. Mais pourquoi un tel changement ? Ce n'était pas la peine de faire de ce jeune homme un super agent, celui du roman suffisait largement. Et ça qu'on voulait voir surtout. Surtout pour ceux qui ont lu le roman.

Très dommage de voir son personnage agir de la sorte pendant le film avec un reste casting passable et composé d'acteurs tels qu'Ewan McGregor, Mickey Rourke, Bill Nighy, Damian Lewis et Stephen Fry qui font le job. Il y a juste un truc qui me chiffonne, pourquoi avoir inséré Sabina Pleasure dans ce film alors que dans les romans, Alex la rencontre dans le troisième. En plus, cette dernière ne correspond même pas à l'image du personnage dans les livres.

Une mauvaise représentation du personnage principal, une insertion d'un autre inutile, ça commence déjà mal ! Chaque minute passée devant ce film ne fait qu'agrandir de plus en plus ma déception. Surtout si c'est pour introduire des idées idiotes comme le combat de Nadia Vole contre Jack Starbright qui est un ridicule impensable. L'écrivain a bâclé certains éléments nécessaires du roman pour bien nous faire connaître le jeune espion comme l'entrainement SAS bien trop raccourci à mon goût. Pourtant ! On peut constater une certaine maîtrise intéressante de l'histoire du roman avec une modernisation de gadgets et d'ordinateurs apportant du bonus au long-métrage.

Certes, il y a de l'action, du rebondissement, des cascades et le film est bien monté par une mise en scène et un montage standards. Mais comme je l'ai dit, ce n'est pas le personnage comme on est censé le voir. Là ! On a affaire à un film d'action bancal, déjà vu et surtout rien de révolutionnaire. On a déjà vu ce genre de personnage avec la production Cody Banks, agent secret sorti en 2002. Voilà ! J'ai laissé parler ma déception. Un véritable gâchis dont ça ne m'étonne pas que le film ait reçu un mauvais résultat au box-office. Et ce film ne connaîtra surement pas une suite. 3/10

Alors ! Le MI6 envoie des gamins faire leurs sales besognes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 266 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

LeTigre a ajouté ce film à 8 listes Alex Rider : Stormbreaker

Autres actions de LeTigre Alex Rider : Stormbreaker