👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

C'est Alice qui rencontre un lapin, et puis on aurait dit qu'elle combattait un dragon et pis y aurait un monstre mais en fait il est gentil. Nawak. Burton mélange "Alice" à ce qu'il y a de plus laid dans "le Seigneur des anneaux", pose une petite perfusion de "Boussole d'Or" et de "Narnia". La bouillie d'un réalisateur qui tourne en rond.

[Edit: Tim Burton peut dire merci à Skyline. Sans cette daube SF, son Alice finissait pire film de l'année 2010.]
Marius
2
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Ma fille aura pas le droit de le voir et 2010

il y a 11 ans

65 j'aime

30 commentaires

Alice au pays des merveilles
real_folk_blues
1

Non Johnny ne fait pas les gros yeux... ... ...

Sociopathe immature décoiffé, Burton n'est plus foutu de nous pondre un bon film depuis...quoi, 15 ans? Faut arrêter un peu avec lui, ses spirales, ses rayures noires et blanches, son garçon huitre à...

Lire la critique

il y a 11 ans

69 j'aime

34

Alice au pays des merveilles
Hypérion
3

Alice au pays des merveilles cassées

Quand la presse est globalement mauvaise et les avis, notamment senscritiquiens, grognons, voire carrément acerbes, ça rabaisse de facto le niveau d'exigence à ras le plancher. Et puis quand même,...

Lire la critique

il y a 9 ans

67 j'aime

7

Alice au pays des merveilles
Marius
2

Supplice au pays des merveilles...

C'est Alice qui rencontre un lapin, et puis on aurait dit qu'elle combattait un dragon et pis y aurait un monstre mais en fait il est gentil. Nawak. Burton mélange "Alice" à ce qu'il y a de plus laid...

Lire la critique

il y a 11 ans

65 j'aime

30

The Dark Knight Rises
Marius
4

Bane à ordures

Jusqu'alors DKR signifiait, pour le geek averti, Dark Knight Returns. Une oeuvre majeure dans la bibliothèque de Batman. Quelque chose d'adulte et de complexe. Tout ce que n'est pas TDKR. Qui n'est...

Lire la critique

il y a 10 ans

121 j'aime

130

The Artist
Marius
1
The Artist

La blague américaine

En terrain conquis. Le mec de "la Classe américaine" à Cannes? Ça clignotait de partout: ce film est fait pour moi. 5h34 plus tard (en réalité, le film est un poil moins long), j'avais l'impression...

Lire la critique

il y a 11 ans

106 j'aime

67

Melancholia
Marius
10
Melancholia

Melancholia and the infinite sadness

Bon, Lars von Hitler à 8 heures du mat, c'était pas gagné (qu'est-ce qu'on ferait pas pour voir des films danois avant les autres)... Mais se réveiller devant un astre sombre, sombrer avec ces jeunes...

Lire la critique

il y a 11 ans

103 j'aime

23