👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Quand la presse est globalement mauvaise et les avis, notamment senscritiquiens, grognons, voire carrément acerbes, ça rabaisse de facto le niveau d'exigence à ras le plancher. Et puis quand même, Tim Burton allié à son compère de toujours Johnny Depp plongés dans l'univers d'Alice aux pays des merveilles (angoissantes d'après le dessin animé), ça suscitait quelques espoirs.

Et bien non. Cet Alice au pays des merveilles, nous présentant une gamine qui a grandi depuis sa première visite mais (comme c'est commode) a tout oublié, retourne au pays des merveilles cassées. L'univers bigarré du dessin animé a disparu pour laisser place à des couleurs fades, froides, des décors où seuls les courants d'air font figuration. Les personnages sont plats comme des limandes (à l'exception du chat qui m'a bien plu), Johnny Depp fait bien quelques efforts, mais tout est trop mal écrit pour que ça devienne agréable.

De toute façon un scénario qui cumule amnésie et prophétie (les deux piliers d'une narration balisée et poussive), ça ne pouvait pas marcher. Transformer l'univers d'Alice au Pays des Merveilles en un ersatz délavé d'Heroic Fantasy, c'est l'idée parfaite pour briser l'ambiance, bafouer l'héritage, couler le film.

Bon sang, même Danny Elfman n'a pas réussi à composer une mélodie accrocheuse. Quel affront. Ensuite la réalisation est bien sage mais pas immonde, les effets spéciaux ne bavent pas, [insérer un troisième point positif quand j'en trouve un], ça se regarde jusqu'au bout, mais préparez vous à lâcher quelques sonores soupirs d'agacement et d'ennui mêlés.

Hypérion
3
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films critiqués notés 3

il y a 9 ans

67 j'aime

7 commentaires

Alice au pays des merveilles
real_folk_blues
1

Non Johnny ne fait pas les gros yeux... ... ...

Sociopathe immature décoiffé, Burton n'est plus foutu de nous pondre un bon film depuis...quoi, 15 ans? Faut arrêter un peu avec lui, ses spirales, ses rayures noires et blanches, son garçon huitre à...

Lire la critique

il y a 11 ans

69 j'aime

34

Alice au pays des merveilles
Hypérion
3

Alice au pays des merveilles cassées

Quand la presse est globalement mauvaise et les avis, notamment senscritiquiens, grognons, voire carrément acerbes, ça rabaisse de facto le niveau d'exigence à ras le plancher. Et puis quand même,...

Lire la critique

il y a 9 ans

67 j'aime

7

Alice au pays des merveilles
Marius
2

Supplice au pays des merveilles...

C'est Alice qui rencontre un lapin, et puis on aurait dit qu'elle combattait un dragon et pis y aurait un monstre mais en fait il est gentil. Nawak. Burton mélange "Alice" à ce qu'il y a de plus laid...

Lire la critique

il y a 11 ans

65 j'aime

30

Princesse Mononoké
Hypérion
10

Un Miyazaki terrestre et mélancolique

Princesse Mononoké est un film à part dans la carrière de Miyazaki, une étape autant qu'une sorte de testament de son art. C'est peut être ce qui en fait l'un de ces films les plus adulés parmi ses...

Lire la critique

il y a 11 ans

450 j'aime

80

Le vent se lève
Hypérion
9

L'histoire d'un formidable égoïste

Le vent se lève, il faut tenter de vivre est définitivement un film à part dans la filmographie de Hayao Miyazaki, pour moult raisons que j'aurais bien du mal à évoquer de façon cohérente en un...

Lire la critique

il y a 8 ans

409 j'aime

34

Kaamelott
Hypérion
9
Kaamelott

Alexandre Astier, héros des temps télévisuels modernes

Alexandre Astier est remarquablement similaire à son personnage Arthur. Comme Arthur, il est responsable de tout (Roi du royaume / responsable scénario, musique, production, dialogues, direction,...

Lire la critique

il y a 11 ans

364 j'aime

57