Shakespeare disait : "Les dangers visibles nous causent moins d'effroi que les dangers imaginaires".

Une expérience, un mélange, orchestré avec maestria par Ridley Scott, s'inspirant des classiques tels que La Chose d'un autre monde et Planète Interdite pour élaborer un nouveau genre de cinéma qui va révolutionner les mœurs.

Un Genre hybride, tantôt science-fiction et horreur, oscillant entre le cinéma d'auteur et la série B. Ridley Scott s'attache surtout à conserver un certain réalisme à travers ses personnages, familiers. Des ouvriers du futur bossant d'arrache-pied pour l'infâme compagnie qui les emploie.

Une créature aux abonnés absents la majeure partie du film, tel est le génial pari du réalisateur qui a compris que l'horreur ne marchait que si elle était suggérée par le spectateur.

Une ambiance, cauchemardesques et menaçante renforcée par le coté claustrophobe de la mise en scène. Les fonctionnaires tombent les uns après les autres subissant une boucherie face à la créature nous donnant l'horrible impression d'assister à un viol à chaque attaque du Facehugger et à sa résultante à la sortie du Chestbuster, horrible je vous dis.

Et tout simplement parce qu'il fait de Ripley, la toute première icône féminine de science-fiction. En point d'orgue ses déambulations dans les couloirs sombres en petite tenue armée d'un lance-flammes pour survivre à la bête.

Le meilleur film de Ridley Scott.

Le 31 mai 2012

100 j'aime

15 commentaires

Alien - Le 8ème Passager
Hypérion
9

Mother ! You bitch !

L'un des inqualifiables nombreux manques à ma culture cinématographique est comblé. J'ai enfin vu Alien. Je redoutais cette confrontation avec ce monument annoncé. Fanatique absolu de Blade Runner,...

il y a 10 ans

167 j'aime

18

Alien - Le 8ème Passager
Torpenn
9

La belle et la bête

Les aléas de mes acquisitions de films me font terminer ma rétrospective Alien par le tout premier. Je perds probablement en cohérence, mais je gagne au moins le mérite de mes nettoyer les yeux de...

il y a 10 ans

161 j'aime

55

Alien - Le 8ème Passager
Senscritophiliste
10

Shakespeare disait : "Les dangers visibles nous causent moins d'effroi que les dangers imaginaires".

Une expérience, un mélange, orchestré avec maestria par Ridley Scott, s'inspirant des classiques tels que La Chose d'un autre monde et Planète Interdite pour élaborer un nouveau genre de cinéma qui...

il y a 10 ans

100 j'aime

15

Her
Senscritophiliste
5
Her

L' "Her"; c'est l' "Her"; après l' "Her" ; c'est plus l' "Her" !

J'avoue, je ne me suis pas foulé sur le titre! Tout d'abord, le film de Jonze arrive sur nos écrans armé de deux gros arguments : - Une solide réputation bâtie sur l’originalité de son pitch : Un...

il y a 8 ans

40 j'aime

6

Prometheus
Senscritophiliste
4
Prometheus

Ride Biscotte...

Déception! C'est le premier mot qui me vienne à l'esprit juste après le visionnage de Prometheus de Ridley Scott ( Ride Biscotte dans ce cas là ! ) . Comme tant d'autres, l'attente du retour du...

il y a 10 ans

40 j'aime

15

Seul sur Mars
Senscritophiliste
6

– un Mars et ça repart ! –

Que le temps passe vite! J'écris cette critique pendant que ma femme écoute un livre spirite sur youtube vous vous en foutez? D'accord! (Je vais être vulgaire) Après le viol brutal (et déchirant!!!)...

il y a 7 ans

38 j'aime

7