Alien est un foutu couard

Avis sur Aliens : Le Retour

Avatar FPBdL
Critique publiée par le

Vu la fin du 1, on s'attend à trouver dans le menu une double dose de steak haché, saignant ou carrément tartare.
7 ans se sont écoulés depuis la réalisation de Ridley Scott, 7 ans pendant lesquels James Cameron a pu tourner et retourner sa langue dans la bouche, son stylo autour de l'index ou se gratter la tête à en perdre quelques cheveux...7 ans pour livrer le meilleur, ne serait-ce que pour honorer le chef d'oeuvre de son prédécesseur.
7 ans, pourtant l'esthétique n'a que très peu évolué...

(risques de Spoils multiples)

La première idée de James, c'est faire tailler plus courts les cheveux de Ripley. Ca éclaircit son visage et bien qu'elle ait passé 57 ans à dériver dans le vide interstellaire, elle paraît rajeunie.
En son absence sa fille, devenue une vieille, est morte. Ripley pleure, est déstabilisée. Cet épisode, c'est celui où le personnage se révèle, s'impose, pousse des coups de gueules et met quelques claques bien méritées, celui où Sigourney Weaver, inspirée par le rôle, livre une très belle interprétation, aussi puissante que torturée.
Il est d'autant regrettable qu'elle ne soit pas davantage mise en avant par la scénario, car cet épisode c'est aussi celui où elle cède la première place à une pleine troupe de débilos.

La mise en place du décor est moins pertinente, moins immersive.
Cameron nous embarque dans une opération militaire de sauvetage avec une escouade de bastonneurs tous plus clichés et plus creux les uns que les autres, chacun dans son petit personnage ignare et insipide, tous mal écrits, mal interprétés et nettement désservis par des dialogues convenus.
Un lieutenant inexpérimenté qui a moins de jugeote encore que la gamine qu'ils trouvent sur place et dans laquelle Ripley transpose l'amour de sa fille disparue, ça sent le film d'action pourrave, la chair à canon facile et bon marché, pourtant Alien ce foutu couard met bien 1h10 à pointer sa sale gueule.

Le récit vient à contre sens du premier volet qui misait sur la curiosité, l'angoisse et l'oppression des personnages.
Cameron montre de gros vaisseaux, un gros tank qui dégomme tout sur son passage, comme s'il venait de se faire larguer par sa femme et qu'il tenait à montrer sa grosse paire de couilles à tous et que l'on applaudisse sa virilité.
Les bestioles sont légèrement améliorées mais on ne fait que les apercevoir furtivement. Il manque des cadrages lents et serrés, des plans emblématiques, une personnification plus approfondie de la bête.
L'action remplace le suspense. Et même si la seconde heure est plus ambitieuse, si on retrouve l'ambiance sombre et malfaisante et qu'elle comble quelques attentes, le film frise l'outrage à l'oeuvre initiale.
Abstraction faite de la forte ressemblance avec le 1, la fin heureusement est intéressante...pourtant encore à cette heure Scott doit détester Cameron.

=> http://www.senscritique.com/film/Alien_Le_8eme_Passager/critique/17548267

=> http://www.senscritique.com/film/Alien_3/critique/17822178
=> http://www.senscritique.com/film/Alien_La_Resurrection/critique/17822198

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 587 fois
16 apprécient · 1 n'apprécie pas

FPBdL a ajouté ce film à 2 listes Aliens : Le Retour

Autres actions de FPBdL Aliens : Le Retour