Ce qu’Hollywood fait de mieux !

Avis sur Alita : Battle Angel

Avatar Pulpmovies
Critique publiée par le

Le nom de James Cameron, l’un des génies du cinéma contemporain, résonne une nouvelle fois dans nos salles pour le plus grand plaisir du spectateur. Alors qu’il prépare intensément les suites d’Avatar, James Cameron revient à la charge avec Alita : Battle Angel adaptation du manga Gunnm créé par Yukito Kishiro. Le projet ne vous dit sans doute pas grand chose mais James Cameron gribouille dessus depuis 2003, année à laquelle il a commencé la pré-production. Si le projet lui tient très à coeur, il n’en est cependant pas le réalisateur, préférant laisser sa place à Robert Rodriguez (Sin City). Trop occupé à travailler sur les suites des célèbres hommes bleus, James Cameron reste cependant présent en tant que producteur et aiguille Rodriguez sur sa vision du film, il lui a d’ailleurs laissé en plus de son scénario 600 pages d’annotations, matière à faire un chef d’oeuvre ! On retrouve également Jon Landau (Titanic, Avatar) aux côtés de Jim -James Cameron- à la production ! Un projet qui en fait saliver plus d’un, un projet hybride entre le cinéma de James Cameron et celui de Robert Rodriguez mélangé aux technologies de pointes que Cameron utilise, c’est vrai qu’il y a de quoi… !

Le moins qu’on puisse dire c’est que ce mélange est hyper savoureux ! On aurait pu redouter un aspect croquignolet de ce film -oui criquignolet, ça existe- mais il n’en est rien. L’adaptation est une réussite et le choix de Rodriguez à la réalisation est pertinent, permettant au film de conserver le côté brut et violent du manga ainsi que d’avoir la violence nécessaire des combats. Il faut dire aussi que la création du personnage d’Alita totalement en numérique est une pure réussite ! Le travail de Weta (Seigneur des Anneaux, Avatar ou encore TinTin) est impressionnant ! Alita est immédiatement attachante et sublimée par la voix (en V.O.) de Rosa Salazar (Bird Box, Le Labyrinthe…), elle nous captive dès les premières minutes comme rarement un personnage principal arrive à nous captiver.

La suite ici ;)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 277 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Pulpmovies Alita : Battle Angel