👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Bruno et Paloma,dont le couple va mal,doivent partir pour un séjour en Guadeloupe mais madame a oublié son passeport et doit rester à Paris.Ils s'embrouillent et monsieur part seul mais il va passer son temps à penser à son épouse avec qui il veut renouer.C'est là qu'intervient le très collant Jean-Paul Cisse,un ringard de compétition,qui prétend le conseiller.Quand la team Dubosc-Onteniente rencontre la bande du Splendid ça donne.....rien du tout en fait.Après les trois "Camping" et "Disco",Fabien Onteniente et Franck Dubosc s'associent de nouveau en co-écrivant ce film que le premier réalise et dont le second est la vedette.Ils situent leur histoire dans le cadre d'un club de vacances exotique qui rappelle fortement celui des "Bronzés",et pour que ce soit plus clair ils ont embauché parmi les seconds rôles Josiane Balasko et Thierry Lhermitte.On retrouve le tronc commun à "Camping" et aux "Bronzés" avec les vacances,la mer,la plage,le soleil et les nanas,ainsi que les soirées dansantes et les animations,plus les spécificités des deux sagas.Le club du film de Leconte donc avec ses G.O. motivés,ses activités diverses,ses excursions,son encadrement à la sympathie forcée,un environnement dans lequel on immerge un clone de Patrick Chirac,cet éternel baltringue inconscient,ce loser pontifiant convaincu de son importance,qui s'acharne à pourrir la vie de Demaison comme il avait autrefois pourri celles de Lanvin ou Anconina.S'ensuit un déroulement identique qui voit Cisse s'ingénier à envahir la vie d'un type qui ne lui demande rien et se livrer à tout un tas d'initiatives insensées en prononçant des sentences aussi péremptoires que débiles.Et comme dans les "Camping",les agissements de ce garçon complètement con mais touchant finiront par se révéler utiles,et le pisse-froid qu'il persécute deviendra très copain avec lui.Que Dubosc et Onteniente aient écrit leur script à l'aide d'une photocopieuse est une chose,après tout ils ne sont pas les seuls à faire ça,mais l'inconvénient est que c'est si paresseux et mal torché que ça aboutit à un film totalement raté.Ca part mal dès le début avec Paloma qui ne peut voyager sans passeport.Il faut un passeport pour se rendre en Guadeloupe?Ce n'est plus en France?Et Bruno qui est fou amoureux d'elle et décide quand même de partir seul,ça parait bizarre.Pour meubler un scénario laborieux,les auteurs ont recours à de la grosse galéjade pas fine.Du coup Jean-Paul et Bruno se font passer pour des pédés afin de conserver leur luxueux bungalow,et Dubosc se balade à poil ou pète dans la piscine pendant que Balasko en vieille nympho morte de faim,allume tous les mecs de manière ridicule.Les références aux "Bronzés" ne sont pas plus subtiles et font carrément pitié,comme avec cette conversation entre Balasko et Lhermitte,Thierry demandant à Josiane "on ne s'est pas déjà rencontrés dans un autre club?",ou avec le nom de Jean-Paul Cisse qui n'est pas sans rappeler Jean-Claude Dusse,ce patronyme étant même à un moment déformé en "Cusse".Bref c'est mou,l'humour est minable et tombe à plat,les scènes loupées s'enchaînent sans enthousiasme,les personnages sont sommaires et leurs rapports n'évoluent pas alors que les situations se répètent bêtement.Un chouïa d'originalité pointe quand Bruno et Jean-Paul s'égarent dans les bas quartiers et sont agressés par des voyous,ce qui montre que derrière la façade séduisante du paradis antillais existe une réalité beaucoup moins reluisante et une pauvreté dramatique,mais là encore c'est manqué car la scène est bâclée,mal gérée et pour finir expédiée de manière elliptique.Il est à noter que parmi les malfaiteurs il y a Admiral T,un rappeur guadeloupéen qui jouait déjà un délinquant de l'île papillon en 2005 dans "Nèg Maron".Les personnages secondaires sont peu nombreux et caricaturaux,du trio de franciliennes en chasse au couple canadien qui baise sans arrêt,en passant par les employés du club un peu blasés.Quelques gags marchent cependant et certains dialogues matchent,relevant légèrement le niveau,alors que Demaison et Dubosc maîtrisent plutôt bien leur numéro de clown blanc et d'auguste et que les magnifiques paysages guadeloupéens font toujours leur effet même s'ils sont peu mis en valeur car on ne franchit guère les limites du club.Pour le reste,Balasko surjoue lamentablement et Lhermitte dort debout.Caroline Anglade,Amelle Chahbi et Camille Lavabre sont charmantes mais n'ont pas grand-chose à faire,pas plus que Maïwenn dont on se demande ce qu'elle est venue foutre là.Quant à Kev Adams,sa minuscule apparition de dernière minute est complètement inutile.La musique est pourrie,normal c'est du Benjamin Biolay.

pierrick_D_
3
Écrit par

il y a 11 mois

11 j'aime

16 commentaires

All Inclusive
Fancy_
2

The worst crossover in History

Bon tout d'abord je ne sais ce qui m'a pris d'aller voir ce film le jour de sa sortie. Je ne connaissais pas l'intrigue, je savais juste qu'il y avait Mister V, et je voulais voir ce qu'il pouvait...

Lire la critique

il y a 3 ans

24 j'aime

3

All Inclusive
davidalin96
1

Pire que le cancer

C'est simple, on est resté la bouche ouverte pendant tout le film tant on était choqué à chaque scène par la platitude de l'humour, l'incohérence des personnages, le racisme sous-jacent, l'homophobie...

Lire la critique

il y a 3 ans

21 j'aime

All Inclusive
pierrick_D_
3

Critique de All Inclusive par pierrick_D_

Bruno et Paloma,dont le couple va mal,doivent partir pour un séjour en Guadeloupe mais madame a oublié son passeport et doit rester à Paris.Ils s'embrouillent et monsieur part seul mais il va passer...

Lire la critique

il y a 11 mois

11 j'aime

16

La Mule
pierrick_D_
7
La Mule

Critique de La Mule par pierrick_D_

Earl Stone,vieil horticulteur ruiné,accepte de convoyer de la drogue pour le compte d'un cartel mexicain,mais le gang a la DEA sur le râble.Clint Eastwood produit le film avec sa compagnie,la...

Lire la critique

il y a 1 an

26 j'aime

7

L'Ours
pierrick_D_
7
L'Ours

Critique de L'Ours par pierrick_D_

Fin du 19e Siècle,dans les montagnes de la région canadienne de Colombie britannique,une maman ourse meurt accidentellement,laissant seul et livré à lui-même son ourson.Le petit est recueilli par un...

Lire la critique

il y a 6 mois

24 j'aime

12

L'Auberge rouge
pierrick_D_
7

Critique de L'Auberge rouge par pierrick_D_

Au 19e Siècle les époux Martin tiennent une auberge perdue dans les monts ardéchois et ont la mauvaise habitude d'assassiner leurs clients afin de les détrousser,avec l'aide de Fétiche,leur...

Lire la critique

il y a 6 mois

23 j'aime

9