Man Vs Waves

Avis sur All Is Lost

Avatar Volte
Critique publiée par le

Dans le genre « survie en milieu hostile », nous avions tout vu et souvent le plus improbable. Les oubliés du télésiège, le Tom Hanks sur son île déserte, la Bullock qui fait mumuse dans l’espace. En attendant le type coincé dans les toilettes de sa maison secondaire, All Is Lost nous offre un Redford à la dérive au beau milieu de l’océan. Si l’idée de base est assez peu aguicheuse, le film parvient à nous mener en bateau en évitant l’habituelle rengaine mélodramatique. Ici, aucune averse de pathos ne vient souiller le scénario, pas le moindre flashback gnangnan pour nous arracher une larmichette ou un rictus. Si émouvoir le chaland semble devenu la norme, l’audacieux J.C. Chandor ose une prise de risque qu’il convient de saluer. D’autant plus que ce parti pris permet une immersion quasi-totale. Deux lignes de dialogue (ce qui permettra au spectateur d’apprécier le film en version originale, française voire même danoise) pour le reste, il faudra se contenter des murmures discrets de la houle, des halètements rauques de Robert et des crissements d’une coque qui s’effrite lamentablement. J’en viens même à regretter la présence des musiques, discrètes au demeurant, mais au final assez inutiles.

C’est bien beau tout ça, me direz-vous, mais est-il possible de tenir le spectateur en haleine pendant deux heures ? La réponse est oui, notamment grâce à un Redford fringant comme un vieux loup de mer. Face aux péripéties qui s’amoncellent, ce dernier paraît d’abord imperturbable, sûr de son fait. Robert écope, Robert colmate, Robert répare, Robert remplace. Un flegme appréciable quand on connaît la propension de certains acteurs à surjouer pour trois fois moins. Robert, lui, ne panique pas, gère les imprévus tant bien que mal et en vogue la galère. Galère qui fera peu à peu naître en lui le doute, la peur, le désespoir. C’est probablement cet aspect réaliste et crédible qui m’a rendu le personnage attachant. Preuve qu’il est inutile d’en faire des tonnes pour créer l’empathie. Evidemment, All Is Lost contient tout de même son lot de scènes douteuses, de plus, certaines incartades sous-marines sentent un peu le chlore, des petits défauts qu’on pourra lui pardonner tant l’ensemble demeure honnête.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 282 fois
8 apprécient

Autres actions de Volte All Is Lost