Affiche Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

Critiques de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

Film de (1965)

Critique de Alphaville, une étrange aventure de... par Moorhuhn

J'ai toujours eu une relation ambiguë avec mon ami Jean-Luc. Capable de me remuer avec Pierrot le fou, capable de m'endormir avec A bout de souffle, capable de m'émouvoir avec Vivre sa vie, capable de me faire arracher les cheveux avec Week-end. Chaque fois que je lance un Godard je ne sais jamais à quoi m'attendre et quel ressenti j'aurais à la fin. Bon allez, je lance Alphaville, peut-être... Lire la critique de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

12
Avatar Moorhuhn
8
Moorhuhn ·

Blade René

Une étrange aventure de Jean Luc Godard, en effet, papy fait de la prétention se lance dans le futur, il vient nous pondre son blade Runner à la française, et malgré une réputation pas vraiment top, je l'ai tout de même trouvé intéressant. Malgré un problème de décalage de son qui n'arrêtait pas de revenir quand je trouvais le moyen de le rectifier, j'ai réussi à entrer dans le délire... Lire la critique de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

14 6
Avatar мс³
7
мс³ ·

Alphaville deviendra une ville heureuse comme Florence, Angoulême-city ou Tokyorama

Alphaville, c’est à la fois un film différent dans la filmographie de Godard, mais probablement celui qui résume le mieux les spécificités du cinéma du réalisateur Suisse. Qu’on se le dise, je n’aime pas Godard, je n’aime ni le bonhomme, ni son cinéma qui pour moi symbolise l’accumulation de tous les tics de réalisation qu’un réalisateur qui se montre « arty » peut avoir, sans pour... Lire la critique de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

6 5
Avatar Crillus
3
Crillus ·

Critique de Alphaville, une étrange aventure de... par MrOrange

Disons-le dès maintenant : c'est du cinéma complètement dénué d'émotions, d'empathie. Tout est purement intellectuel et froid, fidèle à la lignée du film. Mais ceux qui disent que ce film est abscons n'ont rien compris et ont voulu voir ce qu'ils voulaient voir, voulant prouver par a+b que Godard se fout de la gueule du spectateur, ce qui n'est absolument pas le cas ce film est extrêmement... Lire l'avis à propos de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

17 9
Avatar MrOrange
9
MrOrange ·

Pochade futuriste et célébration du langage

Pochade futuriste mais sublime célébration du langage comme unique clé de liberté, "Alphaville" permet à Godard de mêler des données du réel avec des idées, voire des hypothèses (que devient le langage sans la poésie ? Qu'est-ce que le langage et la poésie sans l'amour ?) au fil de plans inoubliables. S'il ne fallait retenir qu'une image de ce faux film de série B et... Lire l'avis à propos de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

4
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

L'anticipation selon la nouvelle vague

Alphaville, un très étrange film de Godard mais surtout un film ennuyeux qui n'a aucune ambiance à cause d'un ton rapidement monotone et contrairement à ce que je m'étais imaginé ce film n'a pas du tout un climat mystérieux et les décors de cette ville futuriste n'ont rien de spectaculaires (Godard se contentant dans un 1er temps de filmer son film la nuit puis de filmer quelques immeubles... Lire l'avis à propos de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

7 10
Avatar AMCHI
3
AMCHI ·

Syndrome de Stockholm

En dépit de tous les a priori que je pouvais avoir à l'égard du film, de la période, ou du réalisateur (je ne sais toujours pas dire aujourd'hui si j'aime ou pas Godard), je dois me résoudre à une dure évidence : je n'ai pas détesté "Alphaville". Pire, j'ai même globalement aimé l'exercice. Si ça n'est pas la manifestation du syndrome de Stockholm, je ne vois pas ce que ça peut être d'autre.... Lire l'avis à propos de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

5
Avatar Morrinson
5
Morrinson ·

Un film vraiment pas raisonnable

Le truc qui m'énerve dans ce film, de ce que j'ai compris, c'est ce message anti-déterministe, anti-raison, qui place l'humain sur un piédestal de mystères métaphysiques, de magie. La poésie et les émotions n'appartiendraient qu'à l'homme et ne seraient par essence pas accessible à la raison de la machine, même la plus sophistiquée. Du coup, la triste ville régie par la vilaine machine rend les... Lire l'avis à propos de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

9 5
Avatar parasaurolophus
6
parasaurolophus ·

Critique de Alphaville, une étrange aventure de... par Maqroll

Sans varier d’un pouce de sa ligne de pensée, Godard, entre Une femme mariée et Pierrot le fou, se lance dans une histoire métaphorique et parodique, à partir du personnage de Lemmy Caution, poussant même le bouchon jusqu’à conserver Eddie Constantine, interprète original du célèbre espion. C’est dans un univers d’anticipation que Godard situe son récit, une cité en dehors du système dans... Lire la critique de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

2
Avatar Maqroll
9
Maqroll ·

A la recherche de mes émotions

Moi, si Anna Karina me dit je t'aime, je lui réponds direct moi aussi et je file droit à l'hotel! Mince, quelle belle demoiselle! Je me dis que son père doit se croire maudit d'avoir conçu une pouliche pareille et qu'il soit le seul à ne pouvoir en profiter (du moins pas sans en découdre avec la loi, la rancune, le mépris et les remords ...). Alphaville m'a plu. J'ai vu le film comme un gros... Lire l'avis à propos de Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

4 4
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·