Affiche Amanda

Critiques de Amanda

Film de (2018)

Préparer les vivants

Le deuil occupait déjà Ce sentiment de l’été, précédent film de Mikhaël Hers, trouant son entourage et l’obligeant, au fil d’ellipses annuelles, à poursuivre sa route. Amanda reprend le même motif, mais en resserrant les mailles : la temporalité se condense, et les satellites impactés plus proches encore : assassinée dans un... Lire la critique de Amanda

28
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Mon oncle

C’est encore le printemps, et bientôt le début de l’été. Il fait doux, tout semble léger, Paris est calme, intime, comme dans sa bulle. Et puis l’horreur surgit soudain, un soir, quand des terroristes tirent sur la foule venue pique-niquer dans le bois de Vincennes. Parmi les victimes, il y a Sandrine qui, dans le sillage de sa disparition, laisse une fille de sept ans et un frère de... Lire l'avis à propos de Amanda

14
Avatar mymp
7
mymp ·

Ce sentiment que l'été peut revenir

Contrairement à ce qui peut se faire du côté Anglo-saxon, le cinéma tricolore est généralement peu enclin à aborder les traumatismes récents du pays. Par crainte de l'impudeur, sans doute, on préfère bien souvent attendre que le temps ait fait son œuvre avant de porter un regard sur nos propres cicatrices. Avec Amanda, Mikhaël Hers tend à nous prouver le contraire et de jolie... Lire la critique de Amanda

19 3
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

Peu approfondi là ou l'on s'y attend le plus !

Censé être axé sur le drame qu'est la perte d'une mère (pour certains d'une soeur), et la façon dont les personnages se reconstruisent, malheureusement aucun de ces points n'est réellement touché ou en tout cas approfondi. Certes, David a du mal mais sans plus (j'ai le ressentiment que son personnage est plus centré sur la fille qu'il a rencontré et leurs relations), les difficultées qu'il a... Lire la critique de Amanda

5
Avatar GAnthonin
4
GAnthonin ·

Grâce et mélancolie pour un deuil bouleversant

Mikhaël Hers poursuit son exploration du deuil avec AMANDA, une histoire de rescapés et d’amour recomposé dans un Paris blessé. David, 24 ans, incarné par le flegmatique Vincent Lacoste, mène sa vie “d’adulescent” ponctuée de petits boulots et de choix inconséquents. Alors qu’il vient tout juste de rencontrer Léna (Stacy Martin), sa soeur meurt brutalement, laissant... Lire la critique de Amanda

7
Avatar Le Blog Du Cinéma
8
Le Blog Du Cinéma ·

La plus belle victoire

7.5: La plus belle victoire David, 24 ans, est à la fois élagueur et sous-loue des appartements pour des personnes de passage. Si sa relation avec ses parents est plutôt compliquée, celle avec sa sœur Sandrine et sa nièce Amanda, fille de cette dernière est fusionnelle. Lorsqu’un attentat bouleverse le destin de cette alliance, David ne peut se tourner que vers Léna. Et Amanda va prendre une... Lire l'avis à propos de Amanda

5
Avatar vincenzobino
7
vincenzobino ·

Ce sentiment du deuil

Ce sentiment du deuil. Le sujet avait déjà été traité par Mikhaël Hers mais dans Amanda, il l'aborde de façon plus frontale, émotionnellement parlant. Tout en gardant cette délicatesse et cette subtilité qui en font un cinéaste rare qui ne va jamais au plus "facile". Ainsi, il ne filme pas la violence en action dans Amanda pas plus qu'une scène aussi évidente que celle de l'enterrement. Ce... Lire l'avis à propos de Amanda

14
Avatar 6nezfil
8
6nezfil ·

Elvis has left the building...

AMANDA (16,2) (Mikhaïl Hers, FRA, 2018, 107min) : Amanda offre au spectateur un poignant mélodrame autour du deuil et de la filiation dans un Paris fragilisé mais encore debout après l'horreur. Mikhaïl Hers, comme à son habitude opte pour une pudique mise en scène affective chirurgicale, baignée par une lumière presque irréelle au cœur de la capitale. L'auteur dévoile un... Lire l'avis à propos de Amanda

4 1
Avatar seb2046
8
seb2046 ·

Mikhaël Hers has left the building

J’ai rattrapé Amanda, malgré un a priori négatif qui aurait dû m’en détourner. Le film correspond à l’idée que je m’en faisais, c’est à dire un banal récit de deuil, soit à peu près rien. J’ai arrêté de croire au film au moment où j’ai vu Lacoste faire des travaux d’élagage, suivi d’une balade avec sa copine, une canette de 1664 à la main, où il lui dit qu’il « a fait un chantier de peinture... Lire la critique de Amanda

7
Avatar Carlito14
4
Carlito14 ·

Conte des chrysanthèmes tardifs

Amanda, troisième long-métrage du réalisateur français Mikhaël Hers, se distingue par son tact poétique, son sens quasi constant de la nuance et de la retenue, recouvrant d’un voile résolument pudique les blessures du deuil. Tout débute au creux d'un Paris fleuri, lumineux, superbement photographié par Sébastien Buchmann ; un Paris parcouru en tous... Lire la critique de Amanda

2
Avatar Didon Elyssa
7
Didon Elyssa ·