Une animation peu commune

Avis sur Amer béton

Avatar Satané
Critique publiée par le

Avant-propos : n'ayant pas lu le manga, mes dires peuvent ne pas être vrais ou objectifs.
"Amer Béton", met en scène deux orphelins, Noir & Blanc, tenant pour pris un quartier malfamé. Cependant, l'apparition d'un yakuza-entrepreneur risque de faire basculer la tendance..

Thème récurrent dans la littérature générale : le "double". Dédoublement de la personnalité, schizophrénie, autisme, etc. Autant de problèmes créés & causés par une société malveillante, & c'est à travers ce thème que se développe l'intrigue d'"Amer Béton". Noir est un garçon désinvolte, violent, voire enragé : sans son frère (ou ami ? j'ai besoin d'éclaircissement à ce propos) Blanc, incarnant la pureté & l'innocence, sa folie destructrice prendrait le dessus sur sa conscience. Blanc & Noir sont donc complémentaires, comme le dit si bien Blanc : "J'ai les vis de son coeur". On les appelle, dans Trésorville, "Les Chats" : ils se déplacent agilement, s'amusent sans se soucier du danger, se complètent & agissent comme des félins. Une séparation brutale les amène à devenir, pour l'un, schizophrène, & pour l'autre, autiste. Ainsi peut-on dire qu'ils sont inséparables, & que le thème du "double" est ici très bien traité.
Autre élément avantageux du film : l'animation. Fluide, hors-du-commun, colorée. On ne peut rien lui reprocher : les détails de Trésorville sont infinis, les combats & les déplacements sont tantôt énergiques, tantôt élégants, & l'abstrait respire. L'abstrait ? Oui, ou plutôt l'expérimentation spirituelle. Un essai que j'aime particulièrement au cinéma : retranscrire l'intensité d'un esprit humain. Ici, lorsque Noir perd le contrôle & se retrouve confronté à son double maléfique, il est projeté dans son propre esprit, & on ne peut nier que la maîtrise des déformations, des couleurs, des dimensions métaphysiques est plus que respectable. Quant à l'anatomie des personnages, je ne peux qu'admirer ces courbes, ces effets de perspective corporelle.. L'animation m'a donc ébloui.
L'intrigue ? Mince, classique, qui dévie à la moitié du film pour disparaître presque toute entière, afin de laisser place au voyage spirituel de Noir & Blanc. Quelques éléments de l'histoire, incluant affaires mafieuses, discussions palpables de clochards désillusionnés, meurtres poétiques, sont géniaux. & les personnages dans leur globalité ont tous un style & un caractère propres à eux-mêmes, & des mentalités approfondies tout au long du film.

Enfin, que puis-je reprocher réellement à "Amer Béton" ? Une exploration moindre de Trésorville, une intrigue stoppée en bon chemin, une fin facile.. Pas grand chose donc. Mais peut-on espérer une/des suite(s) ? Un simple film d'une heure & demie ne suffit pas, à mes yeux, à combler toutes les questions sur les personnages, à retranscrire toutes les histoires secondaires (passé des personnages, etc) du manga.
Somme toute, un film excellent sous tous les aspects, même si, avec toute la complexité engendrée, il aurait mérité une durée de temps plus grande.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2193 fois
15 apprécient

Autres actions de Satané Amer béton