Interesting trivia: The original title of that movie was Explosion at the Wig Factory.” *

Avis sur American Bluff

Avatar Benjicoq
Critique publiée par le

Encore un film à récompenses qui ne vaut rien ... Je n'ai pas été intéressé le moins du monde par ce qui se passait à l'écran. Les personnages n'existent pas, ils ne sont que des coquilles vides déguisées , et les rebondissements n'en sont pas il n'y a aucun suspense, on s'ennuie vraiment. Pour un thriller/comédie d'arnaque, c'est problématique. Pas facile de se sentir impliqué quand le réalisateur nous agite devant les yeux milles trucs superficiels et oublie d'avoir la moindre idée. L'image est clinquante , laide, et cadrée au petit bonheur la chance. On soupçonne des filtres pour bien faire années 70. D'ailleurs, tout est "vintage" à un point tel que ça dépasse tout ce qu'on du être les années 70 en vrai . On dirait plus une parodie des années 70, ou une soirée déguisée à thème en fait. Et une voix off qui se rêverait du niveau de celle de Casino par exemple ne fait que faire doublon avec ce qu'on voit à l'écran...

Les personnages n'ont pas de personnalité mais ils ont des fringues voyantes et ridicules, du maquillage (type camions volés) , des prothèses de gras (ou bien Christian Bale a t'il encore une fois mangé de la merde pour préparer un rôle?) et des perruques . Beaucoup de perruques . Le film s'ouvre même sur une scène ou Christian Bale a une perruque type "chauve" et où il se rajoute un toupet. Ca donne une espèce de méta-perruque, une perruque qui recouvre une perruque qui recouvre un acteur. Quand ce n'est pas de la perruque, ce sont des bigoudis (pour homme ou pour femme) , un brushing qui défie la gravité (pour homme ou pour femme) ou bien des frisettes tellement naturelles ... Le look et les perruques tiennent lieu et place de personnages en fait. Jennifer Lawrence n'est qu'une bouche recouverte de rouge à lèvres, avec d'énormes boucles d'oreilles qui flottent au dessous d'une choucroute blonde. Le seul type qui n'a pas été casté pour être déguisé, c'est Louis C.K. et du coup, c'est le moins mauvais, mais j'ai honte pour lui d'être dans cette merde?

Bien sur, quand on n'a rien a jouer et qu'on est dirigé par un nul, on surjoue. Et dans American Bluff, tout les acteurs montent dans les tours, jouent à vide, c'est epuisant. Ils ont même réussi à caser Robert de Niro dans un rôle de mafieux , du coup lui il combine le surjeu naturel au surjeu du film, tout en n'oubliant pas la perruque, bien sur.

Et quoi de mieux qu'une Bande Originale de qualité, mais vraiment omniprésente pour recouvrir ce mille feuille indigeste? Les chansons choisies sont bonnes, mais tout comme les costumes, les décors vinage, ça ne remplace pas une histoire et une réalisation de qualité.

David O'Russel est un réalisateur de merde, et pourtant il a tous les honneurs, que ce soit avec American Bluff ou bien Happiness Therapy l'an dernier. Quelqu'un m'explique?

* Merci à Tina Fey pour le titre de ma critique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 552 fois
12 apprécient · 2 n'apprécient pas

Benjicoq a ajouté ce film à 1 liste American Bluff

Autres actions de Benjicoq American Bluff