Cinematic Nightmare

Avis sur American Nightmare

Avatar Confucius
Critique publiée par le

Film qui de loin avait l’air sympathique mais qui se révèle être une bouse monumentale. Pourtant au vu du scénario il y avait matière à faire quelque chose de sympa.
Dans un futur proche aux Etats Unis, pour contenir la vague de violence qui émane de la société a été mis en place annuellement pendant une dizaine d’heures ce que l’on appelle la purge, période de défoulement durant laquelle tout citoyen peut perpétrer toute activité criminelle (vol, homicide…) en toute légalité.
Là on pourrait penser au développement de l’aspect anticipation et dystopique, mais que nenni ! Ce speech sympathique n’est pas du tout approfondi, il sert plus de vernie pour cacher la grande misère superficielle du film.
Ainsi on se contente de suivre pendant cette période une gentille famille américaine (dont les membres sont bien stéréotypés bien entendu) dont le père vend des systèmes de sécurité pour maisons. L’instant tant attendu arrive, la famille se barricade, mais le fils ouvre la maison à un homme pourchassé, et pire encore, ses poursuivants assièges la maison en demandant qu’on leur livre leur proie, et dans le cas contraire ils s’en prendront à la famille, que faire alors ? …
En gros on en ressort avec un pauvre thriller de bas étage, bien loin de la réflexion que peuvent apporter certains films (hein Monsieur Hanneke).

A force de voir des blockbusters bien moisis mon radar à incohérence se met encore une fois en route, et qui plus est sans l’avoir voulu cette fois ci je vous assure !
Leur fils est tout simplement con ou juste idiot pour laisser rentrer le « SDF » pendant cette journée de l’horreur ? Le petit copain de la fille tire sur le père de celle-ci, et se fait bien corriger par celui-ci, mais elle s’en fiche elle préfère aller voir l’état de son petit ami que celui de son père. Il fait noir, un homme inconnu traine dans leur maison et tout ce qu’ils trouvent à faire est de se séparer… (je préfère m’arrêter ici pour ces reproches honteusement faciles et lâches).

Et encore tous ces éléments ne sont rien par rapport au reste, car en dehors de ça c’est le néant complet. AUCUN rythme, on se fait grave chier pendant les 45 premières minutes le temps que tout ce mette en place.
Je peux vous le dire tout de suite, même dans les moments censés être sous tension (enfin il parait que ça devait l’être) on s’ennuie profondément. Mise en place, tension, et dernière phase celle du déchainement de violence, vous pensez qu’enfin le film va démarrer ? Assurément non, on tombe progressivement dans les bras de Morphée devant cette mascarade cinématographique.

A oui, tout de même un bon point pour American Nightmare avant de terminer cette « critique » expéditive, le film ne dure que 1h30, ouf, quel soulagement…
Sur ce, j’ai bien envie de me revoir Funny Games, ça c’est un film.

PS : Je pense qu’il faut que je me fasse soigner, entre World War Z, Wolverine et ce film en un mois, je sens que je vais garder des séquelles.

PS2 : Ah oui j’avais oublié d’évoquer la réalisation, mais de ce côté-ci mon silence est équivoque …

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1264 fois
55 apprécient · 5 n'apprécient pas

Confucius a ajouté ce film à 3 listes American Nightmare

Autres actions de Confucius American Nightmare