Génial est le concept, moins bien est le résultat !!!!

Avis sur American Nightmare

Avatar Georgio
Critique publiée par le

Ou comment un pitch aussi jouissif et original se transforme au final en banal Home invasion.
Car oui, The Purge (titre original) avait sur le papier l’incroyable potentiel de servir un produit défoulant et moins con qu’il n’y parait avec un budget dérisoire (3 millions de billets verts), mais en dehors de cela, le réalisateur James Demonaco prend un risque minimal sans réellement s’investir.
Pourtant le début laisser présager du meilleur : images d’archives censés représenter ce qu’est la purge et instauration des personnages principaux 1 journée avant le moment fatidique. C’est bien, on s’y intéresse et on attend le moment avec une grande impatience (un plaisir coupable et vicieux en quelque-sorte, un peu comme dans le jeu vidéo GTA lorsque on s’amuse à écraser les piétons).
Mais lorsque la sirène retentie, la déception est au rendez-vous. Au lieu d’y aller tel un coup de matraque dans les burnes en imposant un style crasseux, volontairement violent et taclant de la même manière la société américaine (en particulier les différentes classes sociales) qui s’était interdit toute criminalité pendant 364 jours et demi (la dernière demi-journée étant consacrée à la purge qui permet de satisfaire ses besoins sadiques et ceux en toute légalité), American Nightmare se concentre uniquement sur le malheur d’une famille modèle qui doit faire face à toute une bande de jeunes friqués venus rétablir la balance et accessoirement éliminer certaines tensions physiques.
Une 2ème partie qui hélas se contente de faire dans la facilité, instaurant un pseudo climat d’angoisse et renvoyant le pitch de satire sociale à un simple 8 clos qui n’hésite pas à pomper sur les classiques tels que les Chiens de Paille, Panic Room ou le récent et néanmoins excellent remake Mother’s Day de Darren Lynn Boussman.
Le film s’en sort quand même heureusement grâce à l’interprétation angoissante et antipathique du bad guy : stéréotype tout craché du jeune adulte pourri gâté, dopé aux dollars et dont sa motivation à tuer et égale à la taille de son cerveau lobotomisé, et à quelques passages qui laissent volontiers couler le sang.

Bon gros succès au box-office, The purge n’a hélas pas comprit au principe de « produit original ». Un film qui fourmillait d’idées intéressantes et apte à satisfaire les moindres désirs du fan toujours à la recherche de nouvelles sensations horrifiques, hors, le rejeton de DeMonaco est aussi plat et sec qu’une crêpe datant de 3 semaines. Le manque d’ambiance et de personnalité fait de cet American Nightmare un énième Home invasion, certes plaisant et regardable mais sans profondeur.
En espérant un numéro 2 plus couillu !!!! Seul l’avenir nous le dira !!!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 301 fois
Aucun vote pour le moment

Georgio a ajouté ce film à 1 liste American Nightmare

Autres actions de Georgio American Nightmare