"La mort aux trousses !"

Avis sur American Nightmare 3 : Élections

Avatar RAF43
Critique publiée par le

«La purge, c’est le Halloween des adultes» lance un vendeur de masques à une passante, à quelques heures de la nuit fatidique. 3ème et certainement dernier volet de cette sanglante saga au relent sociétal, «American nightmare 3 : Election» appuie son sous-texte politique en confrontant l’obscurantisme de la NFFA (les nouveaux pères fondateurs à la solde des vendeurs d’armes à l’origine de la purge) à la sénatrice Charlène Roan (Elisabeth Mitchell) qui, si elle est élue, mettra fin aux massacres organisés annuellement par l’Etat. Dans cet excellent épisode (peut-être le meilleur), James De Monaco donne son actrice en pâture aux mercenaires du pouvoir en place, en supprimant la règle qui, jusqu’ici, protégeait les officiels. L’équation est simple, si Charlène Roan meurt, la purge survit. Aidée dans cette longue nuit de cauchemar par son bodyguard Leo Barnes (Franck Grillo, héros du 2ème épisode), la sénatrice Roan va devoir affronter ses peurs. «American nightmare 3» est d’une efficacité redoutable, aucun temps mort, le film ne faiblit jamais. Les rues de Washington donnent vie à des tableaux urbains horrifiques absolument terrifiants (la scène avec la guillotine en témoigne). La violence n’est jamais gratuite, elle sert un scénario « rentre dedans » sur les inégalités sociales, mais surtout stigmatise le lobby des armes aux USA (ou ailleurs) et aussi les extrémistes de tout bord et de toute nation. Une société acceptant le crime est une société en perdition !!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1618 fois
4 apprécient

Autres actions de RAF43 American Nightmare 3 : Élections