La Dernière Purge...

Avis sur American Nightmare 3 : Élections

Avatar Papapapatricckk
Critique publiée par le

La saga des American Nightmare est autant aimée que détestée, ce qui est logique vu le contexte et l'idéalisme géopolitique utilisé à outrance dans chacun des films qui constitue cette charmante saga. La saga nous place dans une Amérique changée et divisée plus que jamais. Pourquoi ? A cause de la purge ayant lieu tous les ans et qui consiste à autoriser pendant une soirée à commettre tous les crimes possibles mais à la condition de n'en commettre aucun durant tous les autres jours qui constitue une année entière. Chaque film nous montre en réalité un point de vue différent qui peut être possible durant une purge.
Le premier était bof à la limite du mauvais à cause de sa lenteur injustifiée et de son concept totalement mal utilisé. Contrairement au deuxième opus qui est véritablement excellent tant par ses nombreux points positifs que par se finition.
C'est alors tous naturellement que je m'étais crée d'énorme attente à propos du troisième film. Mais alors qu'en est-il ?

Devant l'ampleur considérable que prend la purge, la Sénatrice Charlene Roan (Elizabeth Mitchell) demande au gouvernement conservateur d'abolir la Purge. Provoquant un scandale auprès de ces derniers mais réveillant une révolution dans le cœur des citoyens. Craignant alors pour sa sécurité, la Sénatrice est placée sous la protection par l'ancien officier de police Leo Barnes (Frank Grillo) qui est promu chef de la sécurité.
Alors que la Sénatrice est à la tête de la prochaine élection présidentielle en raison de son souhait d'éliminer la Purge, le gouvernement décide de s'en débarrasser. Pendant la nuit qui devrait être la dernière Purge, une trahison au sein de l'équipe de protection contraint Barnes et la sénatrice Charlene Roan à se mettre à découvert en pleine rue durant la nuit, où ils devront tenter de semer les agents gouvernementaux et se battre pour leur survie face aux américains et aux "touristes mortels" qui souhaitent libérer leurs pulsions les plus meurtrières.
Le scénario est déjà bourré de qualités tant par sa nouvelle prise de risque au niveau des touristes mortels mais aussi par enfin sa réel attention d'exposer une énorme ambiance et passage orienté politique et l'assumer complètement comparé aux deux anciens films. On remarque une volonté du réalisateur de changer le côté pauvre des personnages principaux bien présent dans les deux premiers opus. On peut facilement remarquer que le concept en lui même ne s'essouffle pas, la dimension politique et religieuse tout juste évoqués dans les opus précédents prend ici toute sa place et brille de mille feux dans la dernière demi-heures. Ce qui est encore plus géniale c'est que le premier film mettait en avant la haute société dans un huit clos, le second travaillait timidement sur la classe moyenne du pays mais ce troisième opus exploite de fond en comble les minorités composantes des USA en leur offrant une mise en avant héroïque. C’est ainsi que cette « American Nightmare » sort des codes cinématographiques classiques mis en avant par la saga et en profite pour rebondir sur une vocation féminine et politique à travers le personnage de la sénatrice afin de dénoncer, d’un point de vue extrême, la manipulation d’un peuple et du gouvernement américain.

Les personnages et les acteurs qui les incarnent sont tous très bon et même certains excellents (mention spéciale à Franck Grillo). Des retournements et des failles mal exploités dans les deux premiers sont réalisé cette fois à la perfection.

Et en parlant de réalisation, le film est juste incroyable dans cette partie tant par sa colorimétrie certes utilisé à outrance mais de façon magistrale, les plans et les idées sont utilisés avec perfection et James DeMonaco arrive sans craintes à faire ressentir des émotions assez fort avec des plans incroyable et iconiques (qui mon marqué à vie) mais aussi par la réalisation des costumes et masques qui sont encore plus poussé qu'à leurs habitude et ce qui me fais dire que ce film est véritablement le meilleur de la saga et elle la finie en apothéose.

Pour conclure American Nightmare 3 Elections n'est pas parfait (certains plan qui manque de visibilité et un montage mal fait à certains moment surtout durant les scènes d'action et quelques facilités scénaristiques à déplorer mais rien de grave) mais aucun de ces défauts ternis la magnifique peinture qui ce termine avec ce film. A voir Absolument !
Purgez-vous bien !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 340 fois
1 apprécie

Papapapatricckk a ajouté ce film à 1 liste American Nightmare 3 : Élections

  • Films
    Cover Le cinéma d'horreur.

    Le cinéma d'horreur.

    Cette liste regroupe l'entièreté des films d'horreur que j'ai vus ou que je veux voir par ordre de date de sortie. Entièrement...

Autres actions de Papapapatricckk American Nightmare 3 : Élections