La Première Purge

Avis sur American Nightmare 4 : Les Origines

Avatar Sally M
Critique publiée par le

Si vous avez envie de chiller au cinéma avec vos amis en ce moment, America Nightmare : Les Origines est fait pour vous. Il s’agit du quatrième film de la saga mais ce n’est pas une suite, bien au contraire. Le film raconte l’histoire de la Première Purge et se place temporellement bien avant le premier opus qu’on a pu découvrir en 2013.

Cette nuit, comme pour toutes les autres de la saga, a pour bout de purger les Américains de leur agressivité et de leur violence. Pendant 12 heures, tous les crimes sont permis et aucun ne sera puni. On y retrouve des scènes très originales, des moments assez amusants et quelques uns beaucoup plus glauques et difficiles à regarder. Il est certes classé film d’horreur mais on y va surtout pour la fascination qu’on a pour ces heures de liberté absolue, plutôt que pour réellement avoir peur.

Au delà de cette volonté cathartique, on découvre les véritables enjeux de cette nuit, qui avaient seulement été effleurés précédemment. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la critique de la société américaine que propose ce film fait polémique outre-Atlantique.

Dans la droite lignée d’un Get Out, d’un Black Panther ou tout simplement du mouvement Black Lives Matter, il s’agit de questionner la place des Noirs au sein de la société. On n’oubliera pas une scène très explicite de policiers Blancs qui s’y mettent à plusieurs pour tuer un Noir sur un terrain de base ball. Le but de cette Première Purge, on le comprend vite, est de supprimer les classes pauvres constituées majoritairement d’Afro-Américains,sous couvert d’une expérience psychologique à grande échelle.

C’est aussi une question d’identité, de savoir à quelle place on veut être dans l’Histoire et quelles sont les valeurs qu’on défend. Cela passe par Nya, militante de la première heure, son frère Isaiah qui découvre les limites de sa colère, mais également de Dmitri, qui passe de gangster à héros du quartier, de dealer à protecteur.

Rien de très exceptionnel dans cette intrigue mais American Nightmare 4 fonctionne bien. Est ce que j’ai besoin de préciser que ce casting à 90% noir est juste topissime !? Quant aux leçons à retirer de ce film, je ne dirai que ceci : à notre tour, ne soyons pas dupes des intrigues politiciennes de bas étage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 63 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Sally M American Nightmare 4 : Les Origines