Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Affiche American Splendor

Critiques de American Splendor

Film de et (2003)

Critique de American Splendor par papy_russe

Un biopic filmé un peu à la manière d'un documentaire (dans le style d'Anvil par exemple mais avec un scénariste de bd à la place du groupe de métal). Formellement réussi, avec des acteurs convaincants, pour ma part je découvrais Paul Giamatti apparemment abonné aux seconds rôles mais qui offre ici une prestation plus que correcte. Les dialogues sont travaillés et même les séquences avec le... Lire l'avis à propos de American Splendor

7 3
Avatar papy_russe
7
papy_russe ·

Ordinary life is pretty complex stuff.

Au-delà de la punchline "le meilleur du ciné indépendant américain", ponctuée d'un petit Grand Prix à Sundance, qui fait lever la perche d'une salle entière de rédac' à Libé, American Splendor, c'est quoi les verts mifuges ? C'est tout d'abord un titre, excellent, qui peut dans un premier temps nous conduire éhontèment l'esprit vers cette géniale crapule de Sam Mendes mais qu'il faut bien... Lire la critique de American Splendor

9 5
Avatar El-Lukiñho
8
El-Lukiñho ·

Ce n'est pas un rigolo, pas une marionnette

"Est-ce que je suis vraiment un gars qui écrit sa vie dans un livre ? Ou suis-je seulement un personnage du livre ? Si je meurs, est-ce que le personnage continuera de vivre ?" C'est quelques lignes de dialogue résument bien l'esprit tourmenté de Harvey Pekar. A l'instar Robert Crumb, Harvey décide de se lancer dans un genre nouveau de BD qui sera les débuts de l'underground autobiographique,... Lire l'avis à propos de American Splendor

4
Avatar _ni_
8
_ni_ ·

Critique de American Splendor par Caine78

C'est une culture, un univers que nous connaissons mal en France, nous empêchant peut-être d'apprécier « American Splendor » à sa juste valeur. Car il y a une vraie écriture, beaucoup d'esprit et pas mal d'humour, habile montage entre fiction, documentaire et comics, très auto-référencé et pouvant compter sur le toujours excellent Paul Giamatti dans son premier rôle important. Pas le coup de... Lire l'avis à propos de American Splendor

Avatar Caine78
6
Caine78 ·

Critique de American Splendor par hekho

L'avantage quand on emprunte des DVD à la bibliothèque, c'est qu'on tombe sur des films qu'on n'aurait jamais acheté, ni loué et encore moins téléchargé en temps normal. J'ai du vaincre pas mal de résistances avant d'avoir mis celui-ci dans mon lecteur blue-ray flambant neuf. Le sujet pas très folichon, les acteurs pas très glamour et la couverture pas très avenante font qu'on a, à la base, pas... Lire la critique de American Splendor

1
Avatar hekho
7
hekho ·

Critique de American Splendor par Alligator

Beaucoup d'originalité dans la conception de ce film, dans l'écriture avec les inserts documentaires, visuellement avec les inserts de bédé. Sans aller jusqu'à parler de "blasant" au sujet de Pekar, je dirais que le comique de sa vie, l'humour noir réjouissant et féroce de sa vie, de sa relation aux autres et en premier lieu à sa femme n'a pas balayé pour autant l'ennui que lui même ressentait... Lire la critique de American Splendor

1
Avatar Alligator
7
Alligator ·

Critique de American Splendor par bangawa

Harvey Pekar est avec Crumb une figure importante du comics underground. Ce scénariste à la vie oscillant entre la banalité affligeante et l'atypique, dont l'esprit flirte avec le génie et la connerie, raconte dans ces créations le quotidien, les petits évènements de la vie. Pekar estime que les évènements anodins, de tous les jours, sont ceux qui ont le plus d'impact sur l'homme. Ce film, qui... Lire la critique de American Splendor

1
Avatar bangawa
6
bangawa ·

Ma vie rêvée (lol).

L'exercice de style est si original qu'il faut un bon quart d'heure de film pour intégrer le principe, un peu déstabilisant au départ. Mais une fois les marques prises, le voyage vaut son pesant d'or. Surtout en compagnie du toujours excellent Paul Giamatti. Lire l'avis à propos de American Splendor

1 1
Avatar Fu Furichi
8
Fu Furichi ·