Advertisement
Affiche Andreï Roublev

Critiques de Andreï Roublev

Film de (1966)

Critique de Andreï Roublev par JM2LA

Un des rares films dans l'histoire du cinéma qui ne souffre pas de la comparaison avec la peinture ou qui se sort grandi d'une biographie d'un (autre) artiste. Plus encore qu'une biographie et qu'une reconstitution historique du contexte qui a rendu l'œuvre possible, Tarkovsky et son scénariste ont organisé une forme en tresse avec Roublev s'enroulant sur une trame d'événements... Lire l'avis à propos de Andreï Roublev

Avatar JM2LA
10
JM2LA ·

Critique de Andreï Roublev par Rachel Cooper

Plus qu'un film, "Andrei Roublev" est un condensé de vie saisie comme un songe, avec ses codes, son rythme, sa symbolique propres. Si l'histoire de l'itinéraire initiatique du moine et peintre Roublev se passe au XVème siècle, son récit, découpé en chapitres distincts comme les scènes d'un bas-relief, est intemporel. Les angoisses et les doutes de l'artiste, la foi du moine doivent traverser... Lire la critique de Andreï Roublev

Avatar Rachel Cooper
9
Rachel Cooper ·

L'un des Indispensables - tous les Tarkovski-s le sont

Anatoliy Solonitsyn - actif dans plusieurs films du même auteur- campe un Roublev qui cherche sa juste place, au regard de sa vocation, dans une contrée où la misère liée à la guerre pousse bien souvent à poser des actes autres qu'artistiques. Tarkovski dresse un nouvel autoportrait. Saisissant, parfois brutal, où l'idée de beauté parviendra à émerger dans son esprit et celui des spectateurs.... Lire la critique de Andreï Roublev

Avatar mayrlin
10
mayrlin ·

Critique de Andreï Roublev par Galderon

Selon Tarkovski, un film sert à prolonger « l'expérience humaine » du public, qui entretient donc un rapport actif avec le film qu'il visionne : « le public est davantage un témoin qu'un spectateur ». Ainsi, plus qu'elle ne décrit un épisode particulier de l'histoire de Russie, son œuvre "Andrei Roublev" nous fait découvrir le douloureux et mystique destin d'hommes qui s'abandonnent entièrement... Lire l'avis à propos de Andreï Roublev

Avatar Galderon
10
Galderon ·

Critique de Andreï Roublev par Ygor Parizel

Un chef-d'oeuvre de Tarkovski, fascinant de bout en bout. A travers des épisodes de la vie d'un obscur peintre russe du XVe siècle, le cinéaste nous dessine ce qu'était le Moyen-Âge en Russie. La religion extrême, la vie monacale, l'art, les invasions, la misère et j'en passe parmis les nombreux thèmes abordés. La mise en scène est riche avec des travellings aériens, des longs plans-séquences... Lire la critique de Andreï Roublev

Avatar Ygor Parizel
10
Ygor Parizel ·

Pour qui sonne le glas ?

Alors que le monde s’écharpe dans des travers irrévocables, Andrei Roublev médite sur sa compétence à pouvoir ériger une quelconque retranscription du monde dans lequel il vit. Sa mission : peindre le jugement dernier. De prime abord, la lecture du titre du film est aussi intéressante que purement anecdotique : Andrei Roublev. Mais le film parle d’Andrei. Mais duquel ? Roublev ou Tarkovski.... Lire la critique de Andreï Roublev

Avatar Louis-Gabriel DLG
10
Louis-Gabriel DLG ·

Critique de Andreï Roublev par misterblonde

Andreï Tarkovski est un grand cinéaste et son Andrei Roublev est un grand film. Le film suit le parcours du peintre religieux Andrei Roublev dans la première moitié du XIVème siècle en Russie. Roublev essaye de trouver son chemin intérieur. Peintre d'icônes célèbre dans l'empire, il cherche sa voix auprès du Seigneur. Cependant, son chemin est semé d’embûches et il est régulièrement en proie... Lire l'avis à propos de Andreï Roublev

Avatar misterblonde
8
misterblonde ·

Critique de Andreï Roublev par seb2046

ANDREÏ ROUBLEV (1969) de Andreï Tarkovski : Une fresque épique et élégiaque divisée 8 tableaux, une mise en scène touchée par la grâce, une narration poétique et prosaïque. Cruel. Tendre. Sublime Lire l'avis à propos de Andreï Roublev

Avatar seb2046
8
seb2046 ·

Le son des cloches.

Film somptueux, ouvert, magnifique. C'est une oeuvre très pure, très lumineuse - ça parle du chaos, ça parle de la foi. Ce qui est beau, c'est que la foi de Tarkovski ne se fait jamais dogme, elle irrigue tous les visages, toutes les paroles. Le film est comme une oreille dans laquelle tombe tous les sons, toutes les voix, les images. Il y a une maîtrise des symboles qui force l'admiration,... Lire la critique de Andreï Roublev

2
Avatar B-Lyndon
9
B-Lyndon ·

Effrayant de perfection

Andreï Roublev n'est pas un film chiant. Ni inaccessible. Ni élitiste. Le synopsis le fait passer pour le plus tarkovskien de tous, alors qu'il est en fait bien différent des autres films du maître. En effet, sur le papier, voilà à quoi on a droit : trois heures en noir et blanc, sur un moine peintre d'icônes du XVe siècle. Et en russe, s'il vous plait ! C'est sans doute un peu pour ça que... Lire la critique de Andreï Roublev

1
Avatar AegonVII
10
AegonVII ·