Avis sur

Annika Bengtzon : Le testament de Nobel par HoussenMoshine

Avatar HoussenMoshine
Critique publiée par le

Ok, j'ai quasiment vu tous les épisodes et j'explique brièvement la tendance générale, car Annika Bengtzon ne concerne pas un seul opus, car il y en a 6 au total. Il s'agit de scénarios basés sur des livres écrits par Liza Marklund.

Annika Bengtzon est une chroniqueuse judiciaire et on retrouve un format très classique du téléfilm. Déjà la durée de 90 minutes et contrairement à ce qu'on pense, cette durée est logique quand on voit le rythme assez posé de chaque épisode. Normal puisque c'est une production pure suédoise. J'ai apprécié la diversité des scénarios et vous l'aurez compris que l'opus Le Testament de Nobel concerne le monde du Nobel et des magouilles qui se trament en coulisse.

Mais Annika Bengtzon est une ode au féminisme dans sa forme la plus pure et la plus magistrale. On le remarque que lorsqu'on a finit les différents opus, car l'intrigue est assez accrocheuse. Mais le féminisme suédois est plus percutant et on est très loin des clichés merdiques des séries américains. On a du Lost in Castration en pagaille, mais c'est naturel dans Annika Bengtzon. La réflexion sous-jacente est que les femmes sont l'égal des hommes dans tous les domaines incluant les mauvais rôles puisque la majorité des " méchants " dans ces opus sont des femmes. Contrairement à Hollywood où les séries à tendance féminisme veulent nous imposer leurs visions par tous les moyens.

J'ai vraiment apprécié chaque opus, malgré mon anti-féminisme primaire, et c'est une petite perle qui mérite d'être plus connue par rapport aux séries débilico-policières qu'on a l'habitude de voir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 972 fois
2 apprécient

Autres actions de HoussenMoshine Annika Bengtzon : Le testament de Nobel