Qu'est-ce que c'est que ça ?

Avis sur Antichrist

Avatar Jasco
Critique publiée par le

Du début à la fin, on se sent mal. Au début, je me suis dit qu'on allait se taper une réflexion tordue sur la mort absolument hideuse du môme mais en fait, on tombe vite dans un délire sexuel, sado-maso qui ne rime à rien.

L'histoire est pas compliquée, le gamin se défenestre alors que ses parents font crac crac boom boom dans la chambre à côté. Bon, d'accord, c'est laid. Suite à cela, non seulement la mère déprime mais elle entraîne son mari dans toute une série d'activités à peine imaginables. Petit à petit, alors que Charlotte Gainsbourg s'est infligée les humiliations les plus sordides (dont le paroxysme que j'explique plus loin), son mari finit par péter les plombs après qu'elle lui ai dégommé la jambe d'une manière inexplicable et lui ai planté une paire de ciseaux dans le dos. Paire de ciseaux avec laquelle elle s'était coupée un morceau de clitoris dans un cri à rendre sourd tout le quartier. Il décide alors de l'étrangler pépère et de la brûler. Que du grand cinéma quoi.

On additionne les scènes vaseuses, dégueulasses. Je sais même pas si Charlotte Gainsbourg a encore une part de dignité. Elle demande à être battue volontairement, elle se balade à poil pendant quasiment tout le film, elle part se finir contre un arbre en pleine forêt... Que de la classe ce film, je vous le dis moi.

Alors, si je peux voir grossièrement où on veut en venir jusqu'à un certain moment du film (avant les délires sado-masos), le reste est juste sans queue ni tête et la fin n'a pas plus de sens. Une série d'humiliations gratuites, sur un rythme lent, avec des dialogues de merde et des scènes sans rapport les unes avec les autres. À Cannes, un chef d'oeuvre. Et oui ! Chez moi, une daube. Et encore, la daube est un plat très appétissant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 444 fois
3 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Jasco Antichrist