Bande-annonce
Affiche Antiporno

Antiporno

(2016)

Anchiporuno

12345678910
Quand ?
6.8
  1. 6
  2. 11
  3. 16
  4. 25
  5. 42
  6. 85
  7. 171
  8. 119
  9. 53
  10. 21
  • 549
  • 70
  • 732

Kyoko est artiste et romancière. Elle s'enferme dans une pièce peinte avec des couleurs rayonnantes. Minute par minute, elle s'acquitte de ses tâches qui lui sont envoyées par son agent, Noriko.

Casting : acteurs principauxAntiporno
Casting complet du film Antiporno
Match des critiques
les meilleurs avis
Antiporno
VS
Prendre son contre-pied

De 1971 à à 2016, le grand studio japonais de la Nikkatsu va produire une centaine de films érotiques à petit budget : les « roman porno » (Roman pour romanesque). La Major, en grande difficulté économique à la fin des années 60, espérait ainsi se renflouer. Dans ce but, elle fera appel à des chefs opérateurs ayant fait leurs preuves en leur donnant carte blanche. Bientôt émergeront quelques grands noms du cinéma érotique nippon : Tatsumi Kushimaro, Noboru Tanaka ou encore Toshimaru...

19 5
La femme artiste

Pas totalement convaincu. L'essai est sympa, une expérimentation assez surprenante par rapport au sujet. Mais ça passe. Mais pas toujours. C'est-à-dire que ça paraît long malgré la courte durée du film, peut-être parce que c'est un peu fou, qu'on ne sait pas où on va, que certains passages sont moins forts, le début en solo notamment.Peut-être aussi parce que l'auteur avec des fausses pistes. Mais l'on ressent quelques tensions, des conflits. Les personnages sont corrects.... Lire la critique de Antiporno

1
Critiques : avis d'internautes (13)
Antiporno
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Sex Exposure

Symptomatique de la folie "Sono Sion" cet Antiporno figure indiscutablement parmi les grandes réussites formelles du réalisateur nippon. Déviant, cocasse et dérangeant le dernier Sono s'ouvre sur la Barcarolle des Contes d'Hoffmann, avec une scène d'ouverture tout à fait renversante. Autant le dire tout de go : balancer du Offenbach avec autant du virtuosité, en prenant soin d'épouser... Lire l'avis à propos de Antiporno

13
Avatar stebbins
8
stebbins ·
Un anti-porno déstabilisant

Pour celles et ceux qui voudraient se faire une idée de ce film avant d'aller le voir, disons qu'il s'agit d'un savant mélange de Pinku eiga, de Réalité et de vidéo d'art contemporain. Si les délires japonais et les métaphores filmiques façon David Lynch provoquent chez vous nausées et... Lire la critique de Antiporno

7 4
Avatar JackFost
8
JackFost ·
L'avis de whitelodge.fr

Sono Sion parait inaltérable et continu de nous livrer des films plus fous les uns que les autres sans jamais s'arrêter... Et bien vu le niveau qu'il arrive à maintenir, qu'il continue ainsi ! Antiporno est vraiment excellent. Pour l'histoire, il s'agit d'une commande du studio Nikkatsu (un des plus vieux studio japonais) pour relancer le genre du roman porno, un genre qui a... Lire l'avis à propos de Antiporno

1
Avatar Barlbatrouk
8
Barlbatrouk ·
Découverte
Le sexe est une arme

Du début jusqu'à la fin, ce film nous offre une image belle et élégante avec des couleurs fortes qui ne font qu'augmenter un simple plaisir visuel que peu de films peuvent transmettre. L'expression "eye candy" s'applique parfaitement ici. Putain, c'est beau... Vu à l'Étrange Festival avec un groupe de cinéphiles plus cultivés que moi, j'ai dû faire abstraction de leurs avis... Lire la critique de Antiporno

8
Avatar Freelancer Epic
8
Freelancer Epic ·
Poupée de Sion

Pour Antiporno, pour sa contribution au Roman Porno Reboot de la Nikkatsu, pour son second long-métrage de 2016 et pour notre plus grand plaisir, Sono Sion reprend les couleurs de son Keiko desu kedo (1997), ainsi que le rose à ses origines « grand public », soit en 1964 avec le fantasmatique Daydream de Takechi Tetsuji. Reprend, ensuite, Ami Tomite ( ex-idol du groupe AKB48,... Lire la critique de Antiporno

6 1
Avatar CorentinPtrs
9
CorentinPtrs ·
Toutes les critiques du film Antiporno (13)
Bande-annonce Antiporno