Bienvenue en Atlantis.

Avis sur Aquaman

Avatar Marouane1804
Critique publiée par le

DCEU. World of DC.

Ou la vision d'un univers cinématographique tout simplement plombé par les producteurs, faisant un 180 degrés dans leurs ton, prenant le final cut, créant des soucis horrible de cohérence et de montage. Suicide Squad, Justice League, j'en passe. Suivant régulièrement les nouvelles lié aux films DC, il ne se passait pas une semaine, un mois, sans avoir des nouvelles ou des rumeurs négative sur DC/Warner en interne.

Sauf Aquaman.

Aquaman qui, depuis 2 ans, a suivi son bonhomme de chemin : James Wan a dit vouloir faire un film d'aventure; avoir de l'humour. Le tournage s'est fait sans accroche, le casting s'est fait naturellement, bref, aussi incroyable que cela puisse paraître, Aquaman est sûrement le seul film chez DC à ne pas avoir souffert de prise en main des producteurs.

Enfin, ça ne se voit pas. Et peut-être le fait qu'Aquaman soit ce héro has been que tout le monde a en tête n'aide pas. Mais eh, si c'est pour avoir un bon film, pourquoi pas ?

Il était une fois :

Arthur Curry, de son vrai nom, est née de l'union entre un humain et une Atlante, une personne vivant sous l'eau dans la cité d'Atlantide. Le soucis, c'est que cette femme est la Reine promise en mariage. Pour protéger son enfant et l'homme qu'elle aime, elle décide de repartir, laissant sa famille sans nouvelle, mais promettant de revenir.

Des années plus tard, le père attend toujours. Le fils, héritier légitime malgré son sang mêlé, fait sa vie à Amnesty Bay, sauvant ci et là de pauvres marins ou soldat en difficulté, et se moquant du sort de l'Atlantide. Pourquoi avoir de la nostalgie pour un endroit qui lui a enlevé sa mère ?

Les soucis arrive lorsque son frère, Orm, méprisant la surface, décide de faire reconnaître son autorité sur tous les royaumes sous-marins pour finalement enclencher une guerre contre la surface. Ces ordures, qui pollue la mer, tue les animaux !

Attaque de sommation sur différend endroit du monde, dont Amnesty Bay, ce qui poussera Arthur Curry, aidé par Mera (promise d'Orm), de descendre en Atlantide pour vaincre son frère, et, pourquoi pas, prendre ce qui lui revient de droit, à savoir le trône ?

Aventure et Classicisme :

Pour revenir à l'introduction, il faut que je donne une information supplémentaire : Aquaman et ses comics possèdent plusieurs thématiques : ce qui touche à la pollution, évidemment, et donc l'écologie, mais aussi tout un univers et une géopolitique avec laquelle le souverain d'Atlantis doit coexister. Sans parler de l'Humanité, qui est apeuré face à des nations souterraines mystérieuse et possiblement belliciste.

Donc la comparaison à Black Panther, elle est malheureusement inévitable, rien que de par les rapprochements entre les différents protagoniste que l'on pourrait souligner. On voyage dans les deux, il y a un frère ennemi, un trône à récupérer, accepter son héritage blablabla bref. Cependant, et je tien vraiment à le souligner, ce n'est pour moi aucunement une envie de copier Black Panther; Aquaman a été annoncé, produit et réalisé depuis 2 ans, donc tout a été mis en place depuis longtemps. Et en ce sens, le film respecte l'univers d'Aquaman plus qu'il ne copie-colle Black Panther.

MAIS, là où Black Panther a un fond plus développé, Aquaman pêche de par son écriture; personnages aux motivations simple (pas forcément un mal en soi), de même pour les antagonistes (même s'ils sont compréhensible de par ce que l'on sait d'eux), ou simplement du déroulé. Oui, Aquaman est extrêmement classique dans son fil rouge : c'est le voyage du héro, qui accepte finalement son passé, pour revenir plus fort. Et cela, plus que Black Panther, c'est seulement une inspiration des vieux films d'aventure qu'aime James Wan, mais qui l'empêche de surpasser ce scénario simpliste.

Et cela se ressent aussi dans le fond, tant les thématiques écologique et géopolitique ne sont que partiellement utilisé. Assez pour exister, trop peu pour être vraiment marquante. Et c'est finalement ce que je lui reproche le plus : un travail d'écriture qui finalement plombe principalement le reste.

James Wan, musique et CGI :

Car passons le fait que la musique ne soit pas mémorable, simplement là pour appuyer ce qu'il se passe (non, je ne parlerais pas de la scène avec la cover de Pitbull.Non.), et passons aux effets spéciaux. Une critique que je peux retrouver ci et là, à la fois logique et un peu hyperbolique à mes yeux.

Se passant beaucoup dans les fonds marins, la CGI a été utilisé beaucoup de fois dans le film. étant donné qu'on parle d'Aquaman (faut pas déconner, Aquaman quoi), le film ne possède pas un budget aussi faramineux qu'aurait pu avoir un film Batman, Wonder Woman, ou Superman. Ainsi, si les CGI fonctionne majoritairement bien, de préférence de loin, on a aussi des moments assez moche, nous sortant parfois du film, malheureusement.

Mais passé ce capte, pourquoi je met 8 à un film ayant des tares assez grosse ? Bon, déjà car on ne peut pas mettre 7.5. Mais aussi car le film se rattrape de par d'autre aspect.

N'étant absolument pas d'accord avec les soucis de montage que certains peuvent évoqué (hormis les clip-shows, une belle saloperie), que je trouve là encore classique, mais au sens où tout est visible, j'ai envie de saluer le reste :

James Wan, c'est quelqu'un qui aime réaliser. Au sens où les plan longs, par exemple, ça le connait. Ce qui donne des scènes de combats bien mené, bien chorégraphié, mais aussi parfois sans coupure, et ça reste très bienvenu. On sent qu'il y a quelqu'un qui aime ce qu'il filme, et que James Wan n'a pas disparu derrière des producteurs véreux. Comment ça va, David Ayer ?

Aquaman réussit à bien mettre en avant l'univers des comics : Atlantide est une ville fourmillante, et les différentes espèces, monstres mythologique et autre nous font parfois penser à un film de SF (ce qui n'est pas entièrement faux. Mais sous l'eau). Ce qui permet d'ailleurs de mettre les CGI en avant d'un bien bel effet.

Enfin, deux points : les acteurs sont bon dans leurs rôles, charismatique, et donne envie de suivre leurs déroulement. Malgré la fin (qui est cliché), la relation entre Mera et Arthur est appréciable, étant, là aussi, un autre point important des comics.

Et puis bordel, c'est un film d'aventure. Un film d'aventure classique, mais qui fait voyager, qui est bien mené, et qui est tout simplement fun. Aquaman, c'est fun. Et j'en suis ressorti satisfait.

Conclusion :

Et c'est ce que je retiens d'Aquaman personnellement : une oeuvre fun, qui a été tranquille de quasi A à Z dans sa conception, et qui, s'il ne révolutionne pas le genre super-héroïque, à le mérite d'être dans un bon divertissement, réalisé par quelqu'un qui a fait le film qu'il voulait. Et ça, c'est plutôt rare.

Et même si le succès du film est exagéré, au vu de ses qualités et défauts ("SURTOUT LE SECOND CAS", on me sortira), j'ai espoir que ça montre aux pontes de DC/Warner que laisser un réalisateur maître de son projet, sans avoir besoin de créer un foutoir de production mettant réalisateur,acteurs, et tout simplement toute l'équipe dans la merde, c'est la meilleur chose à faire.

Bref, lisez Aquaman (Rebirth), c'est très cool. Même si ça devient vraiment dingue niveau dessin avec le tome 3.

(Note : Oui, Spiderman : Into The Spiderverse, est 100 fois plus original et créatif, et je le conseille encore plus.)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 177 fois
Aucun vote pour le moment

Marouane1804 a ajouté ce film à 1 liste Aquaman

Autres actions de Marouane1804 Aquaman