Black Panther s'est noyé....

Avis sur Aquaman

Avatar Mathias the Watcher
Critique publiée par le

Aquaman avait été introduit dans le feu DCU via Justice League. Une version noire, violente et brut de décoffrage du personnage nous avait été dépeinte. On s’est alors dit que le film que personne ne voulait voir pouvait peut-être avoir un intérêt… Mais c’était sans compter sur les magiciens de chez DC qui ont essayé de nous sortir une formule Marvel d’une autre époque.

I need a bigger helmet.

Alors autant vous dire que le film n’est pas bon, il est prévisible à mourir, n’est pas crédible pour un sou et l’entièreté des scènes sous-marines (ce qui est beaucoup) est réalisée avec des CGI nous donnant l’impression de regarder des cinématiques de jeux-vidéos ce qui contraste dégueulassement avec les passages filmés qui en deviennent un repos pour nos petits yeux. Des touches d’humour enfoncées au pied de biche passent parfois délicatement entre les mailles du filet, et pourtant le public de ma salle était prêt à se marrer pour la moindre péripétie (comme de nombreux rires à certaines phases l’ont prouvé) mais malgré tout, il est souvent resté complètement de marbre. Ceci dit, il n’est pas entièrement mauvais non plus. Il réussit à créer une étendue importante à l’univers DC (tout comme Thor a pu le faire dans l’univers Marvel) et à conter de nombreuses histoires (malheureusement souvent de manière trop brève que pour ne pas rester sur sa faim). Sa grande force, à mon sens, est la chorégraphie des scènes d’action/combat qui est vraiment bien exécutée. L’angle marin permettant de partir dans tous les angles possibles mènent souvent à de jolies cabrioles et celles-ci restent fluides et lisibles tout le temps. Plutôt une réussite de ce côté-là.

Malheureusement ces scènes sont parfois entâchées par des ‘détails’. Par exemple la scène de combat des frères dans l’arène voit le public s’enjailler de ce qui se passe alors que le plan montre bien qu’ils se battent au sommet d’une statue dont la couronne empêche le moindre spectateur de voir quoi que ce soit… Et pourtant celui-ci s’exclame comme jamais tout en regardant droit devant sachant qu’aucun écran ne retransmet quoi que ce soit… Ce n’est pas dramatique mais ça donne un effet un peu cheap.

You call that an ass-whooping ?

Le synopsis est simple et proche d’un Disney. La reine d’Atlandide échappant à un mariage forcé échoua sur les côtes américaines où elle est recueillie par un gardien de phare. La magie opérant, ils tombent amoureux et le gardien tapant dans le fond engrosse la reine qui accouche d’un garçon hybride ayant le pouvoir d’unir deux mondes. Mais son peuple la retrouvant (après quelques années tout de même), elle choisit d’y retourner avant que son amour et son fils ne soient victimes de la vendetta qu’elle encourt. Contrainte au mariage forcée, elle accouche d’un autre enfant créé sans amour donc ce dernier deviendra pas gentil et voudra foutre la merde pour niquer le monde de son frère. Et seul le vrai maitre des océans est à même d’arrêter cette guerre en devenir entre deux mondes qui n’ont pourtant pas grand-chose de différent…

Histoire classique, là, n’est pas le souci car les royaumes marins sont assez détaillés et riches en histoire que pour avoir de l’intérêt. Le problème est que les scènes de climax ne sont pas assez étoffées là où des scènes ridicules sont tirées en longueur. Par exemple, Arthur découvre ses pouvoirs en visitant un aquarium avec son école où il est victime de harceleurs s’en prenant aux plus petits dans une scène expédiée en 10 secondes et qui terrifie toutes les personnes présentes mais dont on ne parle plus ensuite. Cette scène aurait pu être foutrement marquante si elle avait été construites correctement. C’est un fail ! Cela a pour conséquence de faire perdre la crédibilité au personnage et à ce qui se passe autour de lui, ce qui nuit à tout le déroulement de l’histoire. Et on le sent au niveau du ton qui varie du sérieux à l’amuseur public. Personnellement j’adore un film qui sait changer de ton, mais pour que cela fonctionne, il faut que les scènes soient construites correctement et qu’il y ait une transition. Quand tu as Mera qui joue de la flute d’une manière clichée à mourir (car oui, il faut bien pointer un autre aspect du film, il accumule l’entièreté des clichés imaginables inhérents au genre) quand Aquaman se réveille d’une blessure et qu’il est sur un petit bateau de pêche dans un soleil couchant et puis qu’on passe subitement, après avoir échangé une blague vaseuse, dans une scène horrifique (qui est une des scènes les plus réussies pourtant), ben elle n’arrive pas à être crédible.

Dans ce qu’on a déjà évoqué, les effets spéciaux des mondes marins qui pourtant immergent le spectateur complètement contrastent vraiment, mais alors là vraiment, avec les parties filmées du film et semblent donc dater d’une autre époque. On est loin des standards qualitatifs de Marvel ou de précédents films du DCU. Thor en 2011 faisait beaucoup mieux pour générer Asgard… Triste. Et les acteurs dont seul la face est filmée ont l’air un peu idiot et on ne peut pas vraiment les prendre au sérieux au milieu de cela. Ce qui est particulièrement dommage pour Patrick Wilson (intérprétant le frère océanique d’Aquaman et le vilain du film) qui tient bien son rôle mais qu’on ne peut pas voir comme une menace crédible avec sa petite tête flottante entourée de CGI. Et ce qui est triste est que l’on parle des surfaciens menançant leur monde et on sait que c’est pour des raisons écologiques mais on pourrait investiguer leur univers et montrer des effets de la dégradation des océans. De ce que c’est de vivre sous la mer dans un monde se réchauffant ou dont les fonds sont jonchés de crasses, mais on ne prend jamais vraiment la peine de présenter leur monde. C’est pour cela que cela ressemble à un énorme parc d’attractions car jamais on n’y verra de vie. Tout y apparait donc fake. Et c’est bien dommage. Ici, on a 4 royaumes marins dont les évolutions corporelles sont drastiquement différentes mais on ne sait rien de leur mode de vie, de leurs connexions, du pourquoi ils en sont là. Or c’est cette construction-là qui aurait bâti véritablement un univers avec des ramifications menant à des infinités de possibilités !

Le film est relativement long également 2h23 et étant donné qu’il est ultra prévisible, ben il n’y a pas de tension pour tenir le spectateur en haleine. Et cette prédictibilité est vraiment ennuyante. On se prend à espérer que cela ne se passe pas de la sorte mais à chaque fois…

C’est clair comme de l’eau de roche que l’attaque des surfaciens est orchestrée par le frère retort, que le pirate va devenir l’ennemi juré d’Aquaman, que Nicole Kidman est encore en vie dans la fosse, qu’Arthur sera le seul vrai roi digne, que blabiblou blablibloum !

You could unite our worlds one day.

Du coup, j’aurais préféré que certaines de ses trames soient effacées et que les histoires passées du royaume marin soient plus approfondies…

Parce que bon l’Atlantide qui s’effondre parce qu’ils sont trop gourmands de pouvoir alors qu’ils maitrisaient déjà l’énergie infinie, ça ne fait pas trop de sens. Et l’explication visuelle du ‘je pose mon trident sur un appareil qui tourne et tout mon monde part en fumée… Bof. De même comme pourquoi quand on chute dans l’eau, on ne se noie pas instantanément mais qu’on ait le temps de muter pour survivre à la noyade et que les populations ont mutées de manière complètement inégales, mais soit… Je sais que vous vous en foutez mais c’est parce que vous n’avez pas fini dans la Fosse que vous dites cela !

Par contre l’alchimie entre les personnages est bien développée et est crédible. L’amour entre le père et son fils est tangible et ressentie. L’alchimie naissante entre Mera & Aquaman se construit et se palpe également.

Redheads, you gotta love them...

Le lien entre le maitre jedi et le padawan est aussi buildé donc du côté des constructions des personnages le story-telling n’est pas à blâmer. Mais par contre, qui a cru une seconde à la manipulation vaseuse et tellement fortuite de l’attaque des surfaciens orchestrée par Orm ? Qui a cru une seule seconde que Black Manta avait la moindre chance contre Aquaman ? Déjà que l’acteur joue un personnage à l’émotion unique sans le moindre dimension, tristesse ! Et en fait qui a cru une seule seconde qu’Aquaman allait ne pas réussir ou se sortir de la merde dans laquelle il s’était engouffrée ? Et c’est bien ça le problème, on a aucun climax à aucun moment ne nous faisant ne fut ce que frémir par ce qui était présenté à l’écran ?

J’aurais aimé qu’Aquaman soit plus intimiste et que le personnage soit plus sombre comme dans sa scène d’introduction solo de Justice League, qu’ils construisent son personnage avant d’en faire une mascotte vannant à tout bout de champs et prenant la pose, qu’ils le mettent en difficulté avant de le voir commander des armées à faire pâlir les plus grandes fresques intergalactiques Parce que cet Aquaman là, je n’y ai pas cru une seconde… Surtout accompagné par sa voix soudainement sérieuse et grave qui nous explique comment il a sauvé le monde alors que on le voit faire le mariole pendant tout le film d’un air débonnaire.

Bref, j’ai vu la version sous-marine de Black Panther et la formule Marvel n’est clairement pas imperméable parce que la réalisation a malheureusement pris l’eau (ce qui est triste sachant qu’ils ne filment pas réellement sous l’eau). Trois problèmes nuisent à l’expérience : un manque de crédibilité, un visuel égratinant la rétine et une trame tellement prévisible que ma petite cousine aurait pu l’écrire… Dommage parce qu’à un moment, DC m’avait convaincu de faire d’Aquaman quelque chose d’intéressant. Que de la gueule et rien dans le ventre est un résumé de cette séance cinématographique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2063 fois
25 apprécient · 10 n'apprécient pas

Mathias the Watcher a ajouté ce film à 1 liste Aquaman

Autres actions de Mathias the Watcher Aquaman