Le poisson avarié de DC ( spoilers )

Avis sur Aquaman

Avatar SpiderVelvet
Critique publiée par le

C’est mauvais. Aquaman c’est vraiment mauvais. Et pourtant, j’en attendais rien. Genre y a t-il encore quelqu’un qui attend quelque chose du cinématique universe DC ? Le film a été survendu, avec des bandes annonces gigantesques de 10 minutes, et ça sentait vraiment pas bon. Au final, c’est regardable, mais on va pas se mentir, le film est divisé en 3 actes, et le deuxième acte a été une véritable abomination à regarder.

Je suis plus la cible des marketeux du DC universe. Je suis sans doute trop vieux, et j’ai sans doute aussi refusé de mettre mon cerveau en veille quand je regarde un film de super-héros. La salle de cinéma était pleine de bambins de 4 à 10 ans, et je dois avouer que ce film est carrément conçu pour eux. Aquaman c’est officiellement le jour ou DC décide de se rabaisser et de singer Marvel. Sauf que n’est pas qui Marvel qui veut. Marvel, son humour, meme si parfois je l’exècre, globalement il passe. L’humour d’Aquaman, c’est de la merde car ça veut en faire trop.

Mais revenons à un résumé rapide du film. Il y a trois actes.

Acte 1: le meilleur acte du film ( moins pire ?)

Le film débute sur la narration de Arthur ( Aquaman) sur l’origin story de la rencontre avec ses parents, et ça introduit les enjeux du film. Sa mère, une Atlante qui a fuit un mariage arrangé, a rencontre le père d’Arthur, gardien de phare, et fondé une famille avec lui. Mais un jour, pour sauver son enfant de la fureur de son futur mari Atlante, est retourné l’épouser pour lui donner un fils, qui sera l’antagoniste principal de ce film.

Ce qui est bien dans cet acte, c’est que y a des petites transitions de plans séquences vraiment cool, et on sent que James Wan a voulu bien faire. L’humour est dosé, parfois forcé et abusé, mais c’est dosé, et les scénes d’actions marchent bien, même si le film abuse sur les plans kitsch, ça en devient grotesque. On rencontre black manta, l’antagoniste secondaire du film, et c’est d’un kitsch pas possible, un personnage dont le développement psychologique tient sur un rouleau de papier toilette qui voudra se venger d’Aquaman qui a laissé mourir son cher papa mercenaire pirate de je ne sais pas quoi.

Mera ( amber heard ) entre en scène et vient appeler Arthur pour qu’il l’aide à détroner son demi-frère en allant chercher un trident magique bla bla, et c’est entrecoupé de séquences nostalgiques ou Arthur était entrainé par Willem dafoe, le conseiller des rois atlantes, qui a promis à sa mère présuposée morte de le faire aller sur le trône un jour. L’acte 1 se finit sur un mauvais remake de black panther, avec Arthur qui défit son demi-frère en combat singulier, et qui se fait poutrer la gueule et s’enfuit grâce à Mera.

Jusque là, le film est correct. C’est pas top, ça me plait pas vraiment mais je déteste pas vraiment non plus.

Acte 2: l’abomination

C’est une horreur. Cet acte bousille complétement le film. Et je ne sais pas s’il y a eu des reshoot du film, mais si il y en a eu, c’est dans cet acte qui ne respire absolument pas la pate James Wan. On a donc une sorte de Buddy movie/ road movie avec Mera et Aquaman, et dès le premier plan, lorsqu’ils arrivent et sortent de l’eau pour aller dans le désert, tu sens que ça va pas le faire. Cet acte n’est qu’un enchainement de conneries, de blagues forcées et d’une romance stéréotypée de fou.

Je vais pas énumérer les blagues, mais globalement ça tourne autour du pipi-caca, ça veut imiter marvel et c’est lourd, c’est forcé, c’est malaisant à regarder. Putain je ne vois pas un personnage qui a la carure d’un roi, je vois un mec débile littéralement. Et c’est incohérent car Arthur, 10 minutes après, tu te rends compte qu’il est hyper calé en histoire, donc pas si con que ça, mais la moitié du film il hurle « c’est génial, ça déchire grave » et bref ça passe pas. Mera, qui dans le premier acte, était bien, dans le deuxième acte, est nulle à chier. On tente de faire passer une sorte de message écologique à la con mais c’est très vite balayé.

Mera est hostile aux gens de la surface mais une petite fille italienne lui offre un livre et ça y est elle adore le genre humain. L’acte 2 est surtout définit par le combat dans une ville italienne entre Aquaman et Mera contre Black manta, vétu d’une combinaison de combat high tech et son équipe. C’est hallucinant comment c’est mauvais. C’est dégueulasse à regarder, et y a un ennemi qui finit la tete dans les chiottes, parce que c’est rigolo à regarder. Je vais pas m’éterniser plus longtemps mais cet acte ruine le film.

Acte 3: le retour du poisson ?

L’acte 3 remonte le film car on sent la pate James Wan. Le passage avec Aquaman sur le bateau qui se livre sur ses faiblesses, qui fait une introspection de lui meme, ça c’est bien, c’est le pathos DC qui je veux voir, car je ne veux pas voir du putain de marvel tout le temps, je veux quelque chose qui change, et DC n’est jamais autant bon que quand c’est sérieux. On a l’attaque de la fosse, avec des poissons-humains horrifiques déformés, et bordel, la musique, les plans séquences, on sent le coté épouvante et c’est enfin la personnalité de James Wan qui s’exprime.

On arrive ensuite dans le lieu ou est gardé le trident, on retrouve la mère de Aquaman, le mec récupère le trident et l’armure doré du comics ( c’est fait à l’arrache, mais ça passe) et on termine le film sur une baston plutôt sympa à regarder entre Aquaman et son frère. Aquaman gagne, devient roi, son frère va en prison et sa mère retrouve son père et gros plan au ralenti de fin dégueulasse et ouf, c’est terminé.

Cet acte est déjà bien mieux que le second, car plus sérieux, et car moins d’humour forcé à la marvel.

Conclusion

Aquaman n’est pas fait pour moi. Il est fait pour les enfants de 4 à 12 ans. C’est pour ça que j’ai pas aimé. Autant l’acte 1 et 3 sont potables, autant l’acte 2, pure copie dégueulasse de marvel, est une abomination qui détruit ce film, et annihile mes espoirs dans le DC universe. C’est de la merde Aquaman, globalement. Et pourtant, je vais pas le défoncer parce que il m’a montré quand meme quelques bons trucs, parce que, peut etre que James wan, au fond, n’était pas si libre que ça de faire son « film », sa vision des choses, et qu’on lui a imposé de l’humour de merde.

Le casting est relativement bon, et j’en veux pas à Jason momoa, qui finalement n’est juste que le khal drogo bodybuildé qui balance des blagues de merde à outrance qu’on lui demande de l’etre, et Amber heard, qui n’est que la sirène sexy dans une combinaison moulante qu’on lui demande d’etre.

Y a une scène post-générique, qui annonce le retour de black manta, et j’en ai rien à foutre, il n’a jamais été une menace pour le héros. Donc Aquaman, c’est pas le pire film DC, mais il est à ranger pas loin avant suicide squad. C’est dommage parce que, comme je vous le dis; même si je défonce le film, il est loin d’être raté sur son fond. La forme Marvel qu’il adopte, par contre le rend dégueulasse.

Points positifs
La direction artistique
L’acte 1 et l’acte 3

Points négatifs
L’acte 2 et son humour forcé
Copie de marvel en raté
Des incohérences
Des méchants en carton
Du cliché
Du kitsch
Un james wan bridé

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 525 fois
1 apprécie

SpiderVelvet a ajouté ce film à 1 liste Aquaman

Autres actions de SpiderVelvet Aquaman