Armadillo, le Vietnam du XXIème siècle

Avis sur Armadillo

Avatar Aurélien Glabas
Critique publiée par le

Critiquer un reportage me semble plus difficile que pour un film, nous ne jugeons plus les acteurs, les plans sont tournés sous le feu, l'ambiance, elle même, ne correspond pas aux films de guerre classiques. Janus Metz, réalisateur, nous présente ici la vie d'une bande d'engagés Danois, la vraie... ou presque.

Une bande de camarades Danois envoyés en Afghanistan. Ambiance bon enfant ils profitent de leurs derniers jours au doux foyer pour savourer alcools et stripteaseuses dans un brouillard de cigarettes et autres produits de consommation. Ce soir on se détend, car demain on va en guerre. Cette douce décadence laissera bientôt place au sang, aux cris et aux morts. Sacrées images d'introduction pour voir ces même mômes porter l'uniforme et le fusil en bandoulière le lendemain à la gare. Que peut on dire d'eux, si ce n'est la fin de leur jeunesse, le début de l'enfer.

Le cameraman,omniprésent, cible ce qu'il peut, militaires, civils, animaux, les vivant côtoyant parfois les morts. La prise de vue ne semble pas toujours parfaite pour les téléspectateurs de Rambo, je rappellerais donc que l'équipe de tournage même est une cible potentielle des Talibans. Rémi Ochlik, photographe, mort à Homs (Syrie) ce début d'année n'a pas eu la chance de rentrer.

Y a-t-il des points négatifs dans ce documentaire? Pour ma part, je trouve dans la réalisation une légère théâtralisation musicale, une aggravation de l'action grâce à une bande sonore adaptée à la situation. Certaines scènes ont aussi certainement étaient retravaillées, mises en scène pour le bien du résultat final. Les dialogues ont, eux mêmes, certainement étaient au préalable étudiés avec les protagonistes. Mais aujourd'hui, quelle vérité n'est pas retravaillé un minimum.

Un reportage à voir !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 381 fois
2 apprécient

Autres actions de Aurélien Glabas Armadillo