Bluette manquée

Avis sur Arrietty, le petit monde des chapardeurs

Avatar limotges
Critique publiée par le

Aprés un début prometteur où l'on découvre de somptueuses couleurs, on est prêt assis sur son siège à recevoir la divine parole poétique des studios ghbli...

Sauf que petit à peit alors que la situation se met en place, les personnages, eux, ne sont pas fouillés, tout reste en surface, lisse.
On va attendre vainement avec un fol espoir qu'un gros caillou tombe dans cette mare trop tranquille.

L'histoire patine jusqu'à s'enliser dans un marasme scénaristique.

Il manque du rythme, du dynamisme qui aurait dû permettre au filme de décoller et aux spectateurs de moins s'ennuyer.

Car oui, on finit malgré nos tentatives désespérées de s'accrocher au fil de l'histoire par sombrer devant tant de non évènements

Une telle confrontation entre deux mondes si différents et dont l'un et totalement dépendant de l'autre aurait dû ouvrir l'espace à plus de situations.

Ors là, que nenni, tout stagne malgré un bon démarrage visuel avec un joli décor et des points de vue millimétrés.

Manque de personnages, de mouvements, de dialogues.

Arietty a un "bon papa" taiseux qui travaille dur, ok, le caractére est connu, mais de là à en faire un mutique sans émotion!

Tout de même, son monde s'écroule et lui reste stoïque.
"il faut déménager"...robotique.

Quant au petit garçon malade du coeur(on est bien triste pour lui mais on aurait pu l'être plus en le mettant face à ses limites physiques ou psychologiques ors là, ben non, tout ce qui est en train de lui arriver est "normal"...), il est à l'image du film, amorphe, pâle et en manque de souffle.

Comme sa grand-mère, trés absente au contraire de la servante qui elle joue son rôle de pertubatrice "humaine", mais c'est un second couteau!

Bref, pas grand chose de bien dans cette petite histoire à part le corbeau excellent dans sa grande scène et la musique que j'aime bien.

A voir quand même, à la tv, pour bien mettre en contraste l'oeuvre du maître qui décidément prend toujours autant de place dans son studio et ne laisse que des miettes à ses "sujets".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 324 fois
1 apprécie

Autres actions de limotges Arrietty, le petit monde des chapardeurs