Affiche Arrivederci amore, ciao

Critiques de Arrivederci amore, ciao

Film de (2006)

  • 1
  • 2

ARRIVEDERCI, AMORE CIAO de Michele Soavi

Le film commence par une scène choc dans la jungle puis par une assez ridicule dans une salle de tribunal ou la caméra suit une mouche pendant les débats. Ce qui met d'emblée le spectateur dans une position inconfortable se demandant à quel genre de film il a affaire. Et ce sera ainsi tout au long du film avec des scènes sensationnelles et d'autres banales et déjà vues. Michele Soavi décoche une... Lire la critique de Arrivederci amore, ciao

4
Avatar littlebigxav
6
littlebigxav ·

Les Salauds dorment en paix

Giorgio Pellegrini est un ancien activiste d'extrême gauche réfugié en Amérique centrale suite à un attentat dramatique. Lassé par l'exil il rentre en Italie pour purger sa peine et s'offrir une nouvelle vie. Évidemment on ne passe pas facilement d'une vie de cavale dans la jungle à une existence rangée et au dessus de tout soupçon, Giorgio s'en rendra compte dès son arrivée sur le sol Italien.... Lire l'avis à propos de Arrivederci amore, ciao

11 2
Avatar Plug_In_Papa
9
Plug_In_Papa ·

Peut mieux faire

Après le très bon Dellamorte Dellamore qui fut une excellente surprise, il me tardait de découvrir un nouveau Soavi sur un thème qui, habituellement, me botte pas mal au cinéma. Ça démarre très bien d’ailleurs avec une mise en scène qui paraissait purement géniale. Malheureusement je trouve que celle-ci demeure inégale. Mais de qualité attention, disons que Soavi multiplie les instants réalisés... Lire la critique de Arrivederci amore, ciao

1
Avatar Moorhuhn
6
Moorhuhn ·

Critique de Arrivederci amore, ciao par gruute

Dans ce film, personne n'est sympa, peu d'empathie mais du coup, je sais pas, j'ai suivi les pérégrinations de cet italien avec une grande distance (en plus d'avoir du mal à écouter l'italien parlé). C'est sûr, je ne me suis pas ennuyé mais ça n'a pas déchaîné la passion chez moi. Lire la critique de Arrivederci amore, ciao

1
Avatar gruute
6
gruute ·

Critique de Arrivederci amore, ciao par Wallyd Becharef

Dellamorte Dellamore a toujours été un de mes films préférés. Un de mes premiers amours du gore. Je l'avais vu plutôt jeune, mais ça ne me choquait pas plus que ça, au contraire, je trouvais cette histoire terriblement tragique, mais surtout magnifique. Surtout grâce au personnage de Gnaghi. Y avait une scène qui m'avait particulièrement marqué, je l'assimilais à la mort de Coluche, c'est la... Lire la critique de Arrivederci amore, ciao

2 2
Avatar Wallyd Becharef
4
Wallyd Becharef ·

Film de chevet, assurément

Ah si si si, l'un des grands films de l'année 2006. Très franchement, Arrivederci Amorce Ciao est un joyau de noirceur, de cynisme tellement sous-estimé (le film comme le réalisateur Michele Soavi), a été tellement peu diffusé depuis sa sortie qu'il faut le défendre encore et encore ! Retors ou tortueux, cruellement d'actualité ou cruel tout court, amoral ou immoral, tellement vrai sur la... Lire la critique de Arrivederci amore, ciao

Avatar Romain Eyheramendy
8
Romain Eyheramendy ·

Critique de Arrivederci amore, ciao par Christophe Muller

Michele Soavi a longtemps été catalogué fils spirituel de Dario Argento depuis les années 80, période pendant laquelle il a assisté les maîtres du giallo, fait un peu l'acteur, et surtout commencé à réaliser ses propres films. De notre côté des Alpes, il est surtout connu pour le culte "Dellamorte Dellamore" (1994), depuis lequel il n'avait pas donné signe de vie au cinéma, si l'on fait... Lire la critique de Arrivederci amore, ciao

Avatar Christophe Muller
9
Christophe Muller ·

De retour au bon vieux polar rital

Arrivederci amore, ciao est un bon film qui mêle plusieurs genres ce qui donne un aspect parfois inégal à l'ensemble de ce polar mais l'histoire est assez forte pour nous accrocher cela traite de la réhabilitation assez tortueuse d'un ancien terroriste (un nostalgique des brigades rouges) interprété avec conviction par Alessio Boni avec à ses côtés un excellent Michele Placido en flic véreux.... Lire l'avis à propos de Arrivederci amore, ciao

Avatar AMCHI
7
AMCHI ·

Critique de Arrivederci amore, ciao par Tchitchoball

«Arrivederci amore, ciao» est un film de voyous plutôt cynique, monté à l'envers puisque notre «héros» se dirige vers une réhabilitation faisant suite à son passé de criminel. On retrouve les codes du genre (flics corrompus, braquage, bordel et autres magouilles...). Cependant, l'oeuvre se démarque par son personnage principal qui demeure énigmatique et dont les actions se révèlent surprenantes... Lire la critique de Arrivederci amore, ciao

Avatar Tchitchoball
8
Tchitchoball ·

Critique de Arrivederci amore, ciao par Mighty-Forest

Ancien activiste d'extrême-gauche réfugié en Amérique du Sud après avoir perpétré un attentat ayant fait une victime, Giorgio Pellegrini fini par rentrer en Italie pour purger sa peine et débuter une nouvelle vie... Dans sa quête de rédemption, Giorgio commence par rendre des petits services à ses anciens contacts, faute de trouver du travail ailleurs. Il a également souvent affaire à un... Lire l'avis à propos de Arrivederci amore, ciao

Avatar Mighty-Forest
9
Mighty-Forest ·
  • 1
  • 2