La Sirène qui riait trop

Avis sur Arwah Kuntilanak Duyung

Avatar Real Cosmic M
Critique publiée par le

Dans ma liste de films qui parlent des sirènes, il n'y a pas de véritables chef d’œuvres. En faite si. 2 .La Petite Sirène des studios Disney et le plus méconnu Marina la Petite Sirène, un film d'animation japonais qui est une adaptation bien plus fidèle au conte d'Andersen. Je n'ai pas vu le récent Lou et l'Île Aux Sirènes et encore moins Ponyo Sur la Falaise mais ils sont sur ma liste. Parce que dans la majorité, soit ce sont des bouses, soit ce sont des films plutôt moyens ou sympathiques. Là on va s'attaquer à une bouse. Ou plus précisément à un nanar. Cela dit, je voulais pour une fois que ce soit un bon film, même si le film du film était d'origine indonésienne. Malheureusement, on a affaire à un joli nanar des familles qui est juste savoureux, oscillant entre la drôlerie de l'état qu'il est que pour son histoire aussi farfelue qu'incompréhensible.

Téléfilm indonésien.

On va passer sur ce qui est évident, le film est un téléfilm digne des telenovelas. Il a exactement le même grain d'image, le même style de réalisation et direction artistique. Bref autant ne pas taper dessus. Les situations s'enchaînent tels des épisodes des Feux de l'Amour, les flash-back pareils etc etc. Il n'y a rien à dire tant tout fait téléfilm. Mais bon, on est dans un film d'horreur comique ! Es-ce que cela marche de ce coté là. Disons qu'à l'écran on a un peu honte tant la mise en scène est inexistante. Quant à la sirène, ok le film date de 2011 mais sa queue n'est absolument pas crédible. Elle est encore moins crédible que H20 ! Une série qui date de 2006 ! Et surtout, à quoi sert-elle ? Cela se voit à des kilomètres que le réalisateur voulait faire un film d'horreur avec une sirène, mais jamais on la verra nager dans la mère. Elle sera toujours en surface, dans la sale de bain, la piscine, sur la plage, dans une petite crique, mais sous l'eau, jamais. On pouvait la remplacer par n'importe quelle créature, on aurait le même film. Quant aux personnages, là aussi il y a rien à en tirer.

Deux groupes de personnages sans aucun liens

D'un coté on a le couple Linda et Ardo. Je peux vous dire que ce couple est encore plus vide que Ana et Christian de 50 Nuances de Grey. Ils ne sont qu'un couple marié qui vivent dans une villa, ils leur arrivent des trucs étranges, ils partent et c'est tout. La moitié du film est bouffé par les 2 comics relief Olga et Ayu qui sont soit drôle dans le sens nanar du terme, soit (et c'est souvent le cas) insupportable avec leurs blagues pas drôles et leurs mimiques. Bref, vraiment ils gâchent le film à eux deux. L'autre moitié est assuré par la Sirène qui est une sorte d'esprit démoniaque des eaux et Sule, un biker qui n'a aucun lien avec les héros. En terme d'écriture on est vraiment dans le fond du fond. Ils ont fait l'erreur de ne pas lier directement la menace aux couples mais à un personnage secondaire ! Le couple n'a que quelques interactions avec la Sirène, juste parce qu'elle hante les lieux, et après ils décident de quitter. La plupart du temps, la sirène est soit humaine avec une apparence de Dame Blanche, soit en "sirène" (et j'insiste sur les guillemet) et "fait peur" aux passant, jusqu'à ce qu'on se rend compte qu'elle n'en veut qu'à Sule. Mais là où c'est magnifique : le rire de l'actrice. Oui, la sirène rit. C'est nul, tellement nul que cela en est hilarant d'un point de vue nanar ou consternant au choix.

Il y a un scénario dedans ?

Quant on vous dit , pas de scénario ou scénario mal écrit, certains ne voient pas pourquoi. Ici, le film est juste un ensemble de scènes plus ou moins sans aucun liens sensés avoir une trame scénaristique. Bref, il n'y a littéralement pas de scénar. En gros on a un couple qui s'établit dans une villa, un biker qui jette le placenta de sa femme à la mère (je ne sais pas pourquoi), le placenta réveille une sirène démoniaque, on a des scènes inutiles avec les comics relief qui cabotinent encore plus que Jar Jar Binks, la sirène hante la villa et fait peur à ses occupants (ce qui est con car elle ne devrait faire peur qu'au Biker dans cette logique), elle apparaît et disparaît sans qu'on sache comment partout (autant ne pas mettre de sirène et mettre un fantôme ou la dame blanche avec son rire insupportable de nullité). Elle se venge de son ex devant sa nouvelle petite amie et on apprend que ce dernier avait tenté de la tuer des années auparavant, le couple déménage avec les comic-reliefs, et le dernier plan montre la sirène et une autre (qui ressemble à la copine du biker) s'amuser fin ! On dirait que l'histoire a été écrite par un homme qui voulait au départ faire une film d'horreur avec une sirène. Mais qui ne s'est arrêté qu'à la prémisse et aux idées. En faite il a juste oublié de mettre des choses dedans dont une trame, une thématique, un lien entre les personnages, un univers, bref tout ce qui fait un scénario qui a défaut d'être bon à le pouvoir d'exister. En clair, il est au stade d'écriture de mon bouquin de sirène actuellement, à savoir tout ce qu'il faut pour faire un film mais aucune consistance pour le faire tenir. Sauf que moi, je ne l'ai pas fini et il me faudra un moment pour le faire vivre. Lui, il s'en fout il a livré le film avec ce scénario là. Bref, rien d'intéressant.

On regarde et on l'oublie vite

D'un coté, je n'aime pas tirer sur des ambulances trop bien faites. Il s'agit d'un film indonésien et je vais pas me faire la réflexion qu'aucun bon film ne sort de là bas (il y en a surement de bons...même si on va pas se mentir, je n'ai vu que des nanars). Mais bon, ce film vaut à peine l'intérêt de le critiquer. En plus il n'est disponible uniquement que dans sa langue natale et au mieux sous-titré en anglais. Bref, un film sans grand intérêt, mais qui ravira surement les amateurs de nanars.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 72 fois
Aucun vote pour le moment

Real Cosmic M a ajouté ce film à 3 listes Arwah Kuntilanak Duyung

Autres actions de Real Cosmic M Arwah Kuntilanak Duyung