Assassins Vs Templiers.

Avis sur Assassin's Creed

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

La célèbre licence vidéoludique d'action-aventure-infiltration créée par Ubisoft a droit à son adaptation sur grand écran réalisé par Justin Kurzel (Les Crimes de Snowtown, Macbeth) mais adapté par Ubisoft via Ubisoft Motion Pictures ! (leur prochain film sera Splinter Cell) Ils ont décidé de prendre plus de distance par rapport au matériau de base pour une aventure inédite même si les tenants et aboutissants restent fondamentalement les mêmes. Michael Fassbender (Centurion, Prometheus) y incarne un condamné à mort finalement sauvé du couloir de la mort pour prendre part à une mystérieuse expérience. Sa mémoire génétique va être réactivée afin de le plonger dans l'esprit de l'un de ses ancêtres, un Assassin luttant contre les Templiers sous l'inquisition espagnole. Marion Cotillard (Alliés), Jeremy Irons (Le Mystère von Bülow), Charlotte Rampling (Max mon amour) et Brendan Gleeson (28 jours plus tard) complète le casting de ce film d'action futuriste.

Callum Lynch est un descendant d'une société secrète, les Assassins. Il est censé être déclaré mort après sa condamnation à la peine capitale par injection létale. Toutefois, il est récupéré par une société du nom d'Abstergo Industries afin que sa mémoire génétique soit exploitée pour retrouver la Pomme, un fragment d'Eden qui selon le Dr Sophia Rikkin, permettra de briser le cycle de violence de l'humanité. C'est ainsi que Callum Lynch découvre son ancêtre, le maître Assassin Aguilar de Nehra durant la période de l'Inquisition espagnole. Il acquiert par la même occasion des compétences qui lui serviront à affronter dans le présent l'Ordre des Templiers.

L’univers d’Assassin’s Creed n’est pas toujours évident d’accès, le scénario est moyen et un peu laborieux avec parfois des longueurs qui pourront facilement en lasser certains (moi le premier).
Par contre le film ne souffre d’aucune lenteur lors des nombreuses scènes d'action mais les scènes de combat sont parfois justes passables et certains plans oscillent souvent entre le passé et le présent, un choix scénaristique normal, qui permet d’expliquer comment Callum apprend à se battre en s’inspirant de son ancêtre Aguilar mais visuellement, ça n’apporte rien.
Les scènes de poursuite sont elles magistrales, le Parkour, retranscrit merveilleusement l’univers d’Assassin’s Creed.

Rien n'est vrai, tout est permis !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2607 fois
26 apprécient · 1 n'apprécie pas

HITMAN a ajouté ce film à 2 listes Assassin's Creed

Autres actions de HITMAN Assassin's Creed