Le crado des assassins

Avis sur Assassin's Creed

Avatar papagubida
Critique publiée par le

J'attendais ce film avec un succulent mélange de hâte et d'appréhension. Surtout de l'appréhension, en réalité. Et pourtant, on ne peut pas dire que je sois un grand fan de la franchise.. Pour que vous sachiez où je me situe par rapport à cette franchise en terme de jeux vidéos, sachez que j'ai joué à tous les jeux.. Jusqu'à "Revelations". Donc en gros, à aucun à partir de l'épisode III. Donc en effet, je ne suis pas un fanboy d'Assassin's creed. A l'annonce du film, je me suis dit qu'on aurait un énième film tiré d'un jeu vidéo qui sera raté (et Dieu sait qu'ils sont nombreux, on peut même parler de malédiction, comme si tous les films qui sont tiré d'un jeu devenait automatiquement une merde), puis en voyant la bande-annonce mon inconscient a décidé de reprendre espoir. Je me suis même exclamé "Eh ! Mais en fait, je sens qu'on va enfin en avoir un bon !". J'ai eu tellement hâte d'assister à ça que je suis allé le voir en avant-première, ce soir-même : Et qu'en est-il du résultat ? Est-ce ENFIN un bon film tiré d'une franchise vidéoludique ? Eh beeeeeen.. Bingo, vous avez trouvé la réponse : Non. Juste, non.

"Rien n'est vrai, tout est permis, nous sommes des assassins". C'est le crédo des assassins. Malheureusement, c'est aussi ce qu'a décidé de suivre **Justin Kurzel. Le problème, c'est qu'à se permettre trop de choses, on en arrive à.. ça.

Il y a un tas de choses qui ne vont pas avec ce film. Bon, pour ne plus avoir à en reparler par la suite, parlons tout de suite du casting. Michael Fassbender, ça va, j'ai pas grand chose à lui reprocher.. Disons que c'est loin d'être son meilleur rôle mais il fait le taf, sans être étincelant pour autant. Il est convaincant mais ce n'est pas un rôle dans lequel il peut s'épanouir et nous montrer à quel point il peut être excellent. Mais pour Marion Cotillard.. Je ne l'ai jamais détesté, je ne suis pas de ceux qui s'acharnent sur elle pour une mort ratée chez Nolan, mais je dois avouer que même en retirant cette fameuse scène de mon esprit, je ne suis absolument pas fan de cette femme (hormis sa prestation dans le dernier film de Dolan, où je l'ai adorée), et ce n'est pas avec Assassin's Creed que je vais le devenir. Je l'ai trouvée extrêmement.. Rien. C'est ça le problème. Elle ne dégage rien. Sa prestation est fade. J'ai un peu l'impression qu'elle-même ne croit pas en son film. C'est pas qu'elle joue mal, c'est qu'elle ne dégage rien, même vers la fin où elle est censée montrer un minimum d'émotions (je n'en dis pas plus pour éviter les spoils) elle reste vide, un peu comme si elle s'en foutait et se contentait de rester devant la caméra pour faire acte de présence. Je n'aime pas m'acharner contre elle car elle est capable d'être excellente parfois (encore une fois, le dernier Dolan le prouve parfaitement), mais là c'est pas possible..

Passons maintenant au film en lui-même. Scénaristiquement, il y a des libertés qui sont prises. Dans l'ensemble, même si je ne suis pas un grand connaisseur de la saga vidéoludique, je pense pouvoir affirmer que ça reste "assez" fidèle. Mais à la limite, franchement, que ça soit fidèle ou non, je m'en tape complètement.. Moi, les adaptations, je m'en tamponne, je vais au cinéma pour voir et juger un film, pas une fidélité d'adaptation. Si le film s'éloigne du produit d'origine mais qu'en tant que film il est bon, ça me va, c'est tout ce que je demande : voir un bon film. Mais ici, les divergences avec les jeux ne sont pas justifiées par un film de qualité, au contraire.. Par exemple, l'animus qui est différent.. Pourquoi un bras métallique géant ? Qu'est-ce qui justifie ce changement, en quoi c'est mieux ? Plus impressionnant peut-être, mais c'est pas une raison valable.. A quoi ça sert de mettre ce bras qui s'insère comme ceux du *Dr Octopu*s dans le film de Raimi (ah si, désolé, c'est du copié-collé) ? Les changements ne me dérangent pas quand ça se justifie, ici c'est pas le cas..
Toujours en parlant du scénario, il y a une multitude de reproches à faire. Des personnages aux réactions et aux motivations qui laissent un peu à désirer par exemple, ou encore quelques incohérences totalement évitables et qui ont dû être remarquées par le réalisateur mais qui sont quand même foutues là parce que ça passe mieux et ça facilité le côté divertissement qu'il faut soigner à tout prix, parce que finalement de l'action y'en a pas tant que ça dans ce film, donc pour le peu qu'on puisse mettre de l'action, les incohérences on s'en fout (c'est pas mon avis, juste ce qu'ont dû se dire le réal et les producteurs).

Au niveau des réactions de personnages et leurs motivations un peu foireuses, on peut retrouver celles du héros, qui est totalement contre tout ce système et se fout complètement du crédo des assassins et qui, d'un seul coup, avec une simple vision (qui pourrait même très bien être une hallucination), change complètement d'avis et décide de se ruer contre les Templiers. Ou encore le personnage de Cotillard qui ne fait rien quand elle voit Lynch à la fin, alors qu'elle sait parfaitement bien qu'il vient tuer son père, puis qui, quand elle le voit mort, fait de Lynch son ennemi juré.. En 30 secondes tu changes d'avis comme ça toi, alors que tu pouvais gueuler quand tu l'as repéré ?

Pour les incohérences, je ne vais pas toutes les citer.. Mais prenons un simple exemple qui s'ancre parfaitement dans le cliché d'Hollywood : les Templiers qui font le trajet Madrid-Séville en hélicoptère, laissant les assassins derrière eux, sans transport, donc à pied.. Et ces mêmes assassins qui arrivent quand même à temps à Londres.. Bon, peut-être qu'ils ont eu un moyen de transport équivalent, mais dans ce cas là montrez-le, ou au moins suggérez-le sans le montrer clairement.. Parce que sinon là putain, ils sont rapides les mecs, ils vont aussi vite qu'un hélico, même à pied !

Du coup, le mot qui m'est revenu plusieurs fois pendant ce film, c'est "chiant".. Vraiment. Devant un blockbuster, c'est rare quand même. Justement, en général, on leur reproche de mettre trop d'action en laissant le scénario un peu de côté. Ici, il y a assez peu d'action (ce film fait l'inverse des jeux : là où 80% des jeux se déroulent dans l'univers du passé, 80% du film se passe dans l'univers du présent), donc le scénario est un peu privilégié... Mais il est chiant ! Je me suis emmerdé, vraiment.. Parce que cette histoire est chiante. Déjà, le traitement est ultra classique (sérieusement, plus classique que ça tu meurs.. Une scène d'intro où tu vois le héros vivre un drame étant gosse, puis un bond de 30 ans dans le futur pour situer l'action, et ensuite le scénario typique du blockbuster d'action dans les grandes lignes), ce qui donne une impression de déjà vu.. Et donc ça m'a causé un ennui assez profond.

Terminons avec la réalisation.. Ce qui est certain, c'est que Kurzel n'a pas de style. Il ne marque pas les esprits et est incapable de se démarquer des autres blockubusters d'action, il a un peu réalisé ça comme on réalise un "Jack Reacher" ou un "John Wick". Et ça, ça se remarque dans le scénario, mais aussi dans la réalisation.. Pour les phases scénaristiques, c'est d'un banal sans nom. Pour les scènes d'action.. Quand l'environnement est assez vaste (comme sur les toits, par exemple), c'est pas mal, plutôt lisible et les chorégraphies et cascades sont généralement assez bonnes, on reste bien dans le style des jeux vidéos. Mais pour le peu que les personnages se battent dans un bâtiment, et que l'environnement se restreint, même si les chorégraphies restent bonnes, Kurzel ne sait plus comment filmer, il ne sait pas où poser sa caméra et ça devient à peine lisible. Typiquement le genre de gars qui ne sait pas comment s'en sortir face à la contrainte. Mention spéciale tout de même à la scène de baston et de course poursuite sur les toits (qui fait très "Prince of Persia" mine de rien, en sortant de ma bouche c'est un compliment) qui, avant que l'environnement ne devienne des intérieurs de bâtiments, était vraiment très plaisante et agréable à regarder.
(Remarque avant qu'on ne m'engueule : toutes les critiques que j'établis concernant Kurzel, ce ne sont des jugements fondés qu'autour de CE film. Je ne juge pas son talent global puisque je n'ai rien vu d'autre de lui, je dis juste que sur ce film en particulier il n'est pas bon).

Au final, malgré un Fassbender qui s'en sort comme il peut, on a un énième film tiré d'une saga vidéo-ludique qui se trouve être raté, notamment à cause d'un réalisateur peu inspiré qui ne sait pas trop filmer les combats et ne sait pas se servir d'un environnement pourtant à fort potentiel (ces décors espagnols du temps de l'Inquisition, c'est quand même beau) et d'un scénario soporifique au possible car ultra banal et déjà vu..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5317 fois
51 apprécient · 3 n'apprécient pas

papagubida a ajouté ce film à 2 listes Assassin's Creed

Autres actions de papagubida Assassin's Creed