La beaufitude gauloise qui s'assume

Avis sur Astérix & Obélix contre César

Avatar Carlitono
Critique publiée par le

Ayant revu récemment ce film, je me suis vraiment rendu compte de ses qualités et sa démarcation avec les autres. Certes ce n'est pas digne et aussi riche qu'un "Mission Cléopâtre".... mais ce n'est pas une plaisanterie comme un "Au Service de sa Majesté". Alors pourquoi aimez tant ce film ? Déjà pour la musique de générique d'un certain JJ Goldman, très celtique et entraînante, collant parfaitement à l'univers.

Le scénario n'est pas très épais, l'humour n'est pas le plus fin du monde, mais il ne faut pas oublier la nature des différents protagonistes : Uderzo et Gocinny n'ont pas imaginé nos amis gaulois comme les êtres les plus subtils ! Bagarres incessantes, réflexions qui ne vont pas plus loin que le bout de leurs nez, discours absurdes, c'est dans l'esprit. De plus, le rythme de l'histoire est assez bien mené, les plans sont bien construits et la dynamique globale fonctionne plutôt bien.

Alors oui ça pêche sur beaucoup de points, Clavier fait du Clavier, on a du mal à l'assimiler au personnage et au caractère d'Astérix (son jeu d'ailleurs est bien plus soigné dans le second volet d'Alain Chabat). Il n'y a pas de sous lecture ou critique de la société dans laquelle nous vivons. Or c'est un point clé dans chaque tome de la BD qui fait sourire aussi bien les adultes pour le double sens que les enfants pour le comique de situation. Mais il faut garder à l'esprit qu'à l'époque, il s'agissait du tout premier film Astérix avec de véritables acteurs. Certes, de nombreux et très bon dessins animés étaient déjà parus, mais les attentes et le spectacle offert par un dessin animé n'est pas le même qu'un long métrage avec des acteurs réels.

Roberto Benigni est excellent en Détritus, semblant instable, à moitié fou et complètement fourbe ! Le rôle lui colle à merveille. Il a su cerner le personnage et lui donner une profondeur comique indéniable (il peut agacer, chacun son humour ensuite). Bon, Gérard Depardieu en Obélix, une évidence, ça se passe de commentaires. César (incarné par Gottfried John) est passable. Michel Galabru arrive à déclencher des sourires en Abraracourcix tout comme le regretté Sim en Agecanonix. Jean-Pierre Castaldi en Caius Bonus est assez crédible (il incarne bien l'esprit des romains de la bande dessinée : bébête, trouillard mais drôle !).

Alors, oui, ce n'est pas un chef d'oeuvre. Oui, ce n'est pas digne d'un mission cléopatre. Oui, il n'y a pas de seconde lecture ou très peu. Mais Astérix et Obélix contre César permet de passer un bon moment sans se prendre le chou. Ne chercher pas à réfléchir ou à voir une profondeur cinématographique exceptionnelle... Cherchez à voir un village de gaulois irréductibles avec des manières gauloises (la subtilité ? Pour les tapettes mon colonel !) et une mentalité bon enfant (bagarre avec les copains et se goinfrer).

Bon, sincèrement, je ne le regarderai pas souvent non plus. Mais, une fois, de temps en autre, avec un bon sanglier, c'est l'occasion de passer un bon moment et de se moquer de la beaufitude de nos gaulois préférés ! :D

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 529 fois
4 apprécient

Autres actions de Carlitono Astérix & Obélix contre César