Un bordel international ...

Avis sur Astérix et les Indiens

Avatar deadmmo
Critique publiée par le

Pour un Budget : 12 500 000 de dollars le film est une production franco/espano/allemande des studios : Extrafim, Gerhard Hahn Filmproduktion (Allemagne), et Milimetros (Espagne)
le staff comporte peux voir aucun créateurs des précédents films les seul personnes a avoir conservés leurs poste sont les traducteurs officiel d’Asterix , Obelix et Panoramix (interpréter par Roger Carel, Pierre Tornade, Henri Labussière) .
Le point de départ de l’histoire ne fait pas franchement dans l’originalité : une fois de plus, César veut se débarrasser du druide Panoramix pour qu’il ne puisse plus faire de potion magique. Il a songé à le tuer, mais son conseiller Tumulus semble croire que les druides sont immortels. César le charge donc de capturer le druide et de l’emmener au bout du monde pour le jeter dans le vide.

Ce film réalisé 5 ans après le précédent opus inclus cette fois-ci des scènes en 3D qui je le rappelle datent de 1994 donc techniquement il y a ut de l’essaie .
De plus les décors sont un cran au-dessus de son prédécesseur sur le plan des couleurs et des contraste,.
lorsque les personnages bougent, ils donnent moins l’impression d’être des pantins désarticulés en caoutchouc comme dans le Coup du menhir bien que l'ont soit loin d'un animation aussi organique que les précédents volets .

L’histoire en elle-même est un ucronisme autant aux réalité de l’époque que sur l’univers même de la bande dessinées pour preuves Uderzo désavouera publiquement le film.
Je considèrent que la simplification de l’introduction (la diegese ) permet une compréhension aisé des personnages et de leurs rapport entre eux ,Un enfant ( qui je le rappel était le publique ciblés principalement ) peut sans connaitre la bande dessinée être introduit aux village et a ses problématique .
Un habituer Pourrat difficilement passer sur cette sensation de répétition plutôt évidente faite en clin d’œil a la bande dessiner et l’interpréter comme une faciliter d’écriture.
L’humour dans son ensembles est assez premier degrés ne soulevant aucune montagne malgré les très nombreuse référence qui pullule a l’attention d’un publique plus mature, j’ai également noter l’effort autour des rimes ou de certaines tournure de phrase a sens multiple .
si on observe les datent de sortie
Allemagne : 29 septembre 1994
France : 5 avril 1995
Suisse : 23 mars 1996
On peut comprendre que la version française n’est pas la version original donc beaucoup de défauts vie a vie de la désynchronisation s’explique de ce fait il a été animés pour des voix allemande se qui peut rapidement faire sortir du film
Certain décors hélas surtout aux premiers plans souffre de déformation d’échelles .
Je ne saisis pas vraiment le buts de se film ou tout du moins sont message vue sont procéder de création plutôt éparpiller.
Ce qui donne lieux a énormément de coupe et recoupe de réutilisation de plans ou autres defauts .
les différentes réécriture donnent cette impression de convenue aux scenario plutôt clichés.
Aux final a par quelque plan iconique et plutôt original comme le fait de drogués asterix et ses compères avec de l’indica ( en opposition a la sativa ), les hallucination ainsi que certain dialogue vraiment bien construit comme les déclaration du légionnaire embrasant le village , on peut noter des simplicité vis-à-vis de certain point d’encrage sur l’animation , du scenario également qui se prévoit se suis et ne développent que peux d’enjeux .
C’est plus une histoire banal d'asterix un peut trop inspirées de la "Grande traverser "avec beaucoup de répétition ( comme l’aide que peuvent apporter le bestiaires ayant pour office d'etre des deus ex machina)
Certain passage donnant dans le clicher bas de gamme ( comme les rires diabolique a outrance ou l’accent italien du légionnaire en chef ) mon beaucoup rebuter , car je trouve qu'il prouve a quelque reprise leurs capacité a rentrer dans un jeux plus fin .
A mon avis c’est probablement l’un de ceux qui plairait le moins surtout si ont le découvre après l'enfance ce qui pourrait biaiser notre objectiver vis-à-vis de l’œuvre par nostalgie .
Certes ce n'est pas un chef d’œuvre mais je dénote quand même qu’il essaye suffisamment de choses pour être ranger aux minimum dans la presque moyenne .

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 27 fois
1 apprécie

Autres actions de deadmmo Astérix et les Indiens