Affiche Au-delà de la gloire

Au-delà de la gloire

(1980)

The Big Red One

12345678910
Quand ?
7.2
  1. 4
  2. 4
  3. 9
  4. 24
  5. 39
  6. 113
  7. 224
  8. 181
  9. 61
  10. 26
  • 685
  • 54
  • 747

4 soldats s'engagent dans l'infanterie américaine. Ils parcourent le globe pour combattre au nom de leur patrie. Mais la guerre marque ces hommes.

Casting : acteurs principauxAu-delà de la gloire

Casting complet du film Au-delà de la gloire
Match des critiques
les meilleurs avis
Au-delà de la gloire
VS
Avatar DjeeVanCleef
7
Destinée.

Un film de guerre, siouplé ! Je veux voir de la franche camaraderie, pas du Soldat Ryan où ça se balade pépère. Du où il y a de la poussière, du sang, des hommes qui meurent et d'autres qui tuent. De la camaraderie mais pas trop, histoire que ça ne tourne pas en Gay-pride. Je veux du vieux briscard qui a tout connu. Du jeunot qui, de ses yeux de puceau, sait qu'il imprime un truc pas catholique qui le poursuivra jusque dans son dernier soupir. La croix, pour commencer. Histoire de planter...

30 23
You don't murder animals, you kill them

The big red one est typiquement le genre de film frustrant qui alterne le très bon et le très mauvais. Annonçant la future mini-série HBO « Band of brothers », The big red one est une fresque qui se décompose en une succession de petites scènes. Ce n’est pas un film à intrigue, mais une espèce de mini-série de presque trois heures. Nous suivons la conquête de l’Europe de 1942 à 1944 à partir des aventures d’un groupe de militaires de la « big red one », un groupe de l’infanterie américaine... Lire la critique de Au-delà de la gloire

11 5

PostsAu-delà de la gloire

Critiques : avis d'internautes (28)
Au-delà de la gloire
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Fuller la paix

"A film is like a battleground" disait-il. Dans la bouche de tout autre réalisateur, cette métaphore tomberait immanquablement dans le convenu. S'agissant de Fuller, et pour résumer la vie de cette grande gueule, vétéran de 39-45, ayant combattu contre les nazis, scribouillard fou de cinéma et de vérité, on ne saurait au contraire dire mieux. Connu et reconnu un peu comme son film testament,... Lire la critique de Au-delà de la gloire

27
Avatar Artobal
9
Artobal ·
"I still got my dick!"

Sur ma version de ce film, j'ai droit à une interview du réalisateur. Samuel Fuller est fou. Ou en tous cas il a l'air de l'être lorsqu'il s'exprime. La violence est aussi soudaine de ses films que dans son ton de voix, comme s'il avait des illuminations, comme si les mots qu'il employait faisaient eux aussi leur propre guerre. Un curieux personnage! L'histoire de 'The Big Red One' n'est rien... Lire la critique de Au-delà de la gloire

4
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·
Découverte
La Grande Vadrouille

La guerre, la vraie, sans fard ni artifice, bien loin de toute vision purement manichéenne, voilà ce que nous promet Samuel Fuller avec son The Big Red One. Pour ce faire, il puise allègrement dans son expérience d'ancien soldat pour placer son film sous le sceau du réalisme, délaissant les grands faits d'armes pour s'intéresser au quotidien de ces hommes pour qui la... Lire l'avis à propos de Au-delà de la gloire

23 4
Avatar Kalopani
6
Kalopani ·
On n'assassine pas ici. On tue.

Ce n'est pas pour rien que ce film est comparé au Soldat Ryan tant il en représente la parfaite version dite brute de décoffrage, faite avec un budget complètement incomparable et délivré par un vrai rebelle de la caméra qui en a gros sur la patate. Samuel Fuller joue à merveille du budget un peu restreint par une action le plus souvent très rapprochée qui sait transmettre la folie du combat et... Lire l'avis à propos de Au-delà de la gloire

16 12
Avatar drélium
7
drélium ·
Souvenirs de soirée : quand Marthe Villalonga a tenté de pécho Lee Marvin (et autres curiosités...)

La soirée commençait pourtant bien. Sam Fuller en maître de cérémonie, vieux vétéran de tous les débarquements légendaires de la WW2, le genre de type buriné qui en impose par les épais voiles de fumée qu'il dégage à chacune de ses bouffées de cigare, le genre de cinéaste qui par son seul charisme va te viriliser la pellicule bien comme il faut. Bref un mec qui a des couilles. Après... Lire la critique de Au-delà de la gloire

7 5
Avatar KingRabbit
4
KingRabbit ·
Toutes les critiques du film Au-delà de la gloire (28)
Vous pourriez également aimer...