Bande-annonce
Affiche Au-delà du Missouri

Au-delà du Missouri

(1951)

Across the Wide Missouri

12345678910
Quand ?
6.2
  1. 1
  2. 2
  3. 7
  4. 10
  5. 16
  6. 29
  7. 32
  8. 18
  9. 3
  10. 5
  • 123
  • 8
  • 52

En signe d'amitié, Flint Mitchell, un trappeur toujours en quête de nouveaux territoires de chasse, offre une ancienne armure au chef indien Looking Glass, qui lui donne en échange la jeune Kamiah. Flint ne tarde pas à épouser la jeune femme et un fils naît de cette union. La paix semble s'être...

Casting : acteurs principauxAu-delà du Missouri
Casting complet du film Au-delà du Missouri
Match des critiques
les meilleurs avis
Au-delà du Missouri
VS
Avatar Philippe Quevillart
7
Chez William A. Wellman tout est une question de juste dosage...

Souvent injustement mis de côté au profit des trois grands géants du cinéma classique Hollywoodien que furent John Ford, Howard Hawks et Raoul Walsh, William A. Wellman n’a absolument rien à leur envier dans l’emprise immédiate qu’à son style sur tout amateur de cinéma total. Chantre de l’épure, du peu qui montre beaucoup, et du plan séquence intense et riche, il est parvenu à construire une filmographie qui talonne aisément les trois autres monstres sacrés. Revoyez son Story Of G.I....

2
Le trappeur qui n'attrapait rien

Apparemment, les producteurs étaient tellement déçus du film qu'ils l'ont remonté et ont ajouté l'idée que l'histoire est racontée par le fils. Suite à ces modifications, Wellman s'est senti dépossédé de son film et ne l'a d'ailleurs jamais vu terminé. Je serais bien curieux de voir le montage d'origine. Mais au vu de la mise en scène et du scénario je doute que la première version ait été un chef d'oeuvre incompris. Le scénario : en effet, il ne s'y passe pas grand chose, on s'ennuie même... Lire la critique de Au-delà du Missouri

2
Critiques : avis d'internautes (10)
Au-delà du Missouri
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Trappeurs de tous les pays, unissez-vous...

Alors, c'est vrai que c'est pas bon, quand même, Clark Gable dans un western, c'est déjà pas évident, mais en couleur avec ses bajoues et son air rougeaud, ça devient intenable, il est presque aussi laid que John Hodiak, l'homme hamster de sinistre mémoire... Avec ça, une voix off bien lourde pour nous raconter combien le vieux Clark devient humain à force de fréquenter sa petite indienne, pas... Lire la critique de Au-delà du Missouri

13 11
Avatar Torpenn
6
Torpenn ·
Critique de Au-delà du Missouri par Biniou

Voilà un western original, une histoire de trappeur toutes simples avec des indiens sympas et méchants à la fois, des paysages originelles sublimes, filmés avec élégie par le père Wellman et magnifié par un technicolor des plus chatoyant. Mais alors qu'est-ce qui fait l'originalité de cette production ? Son ton ! La première moitié du film est incroyablement euphorique, à la limite de la farce... Lire l'avis à propos de Au-delà du Missouri

4
Avatar Biniou
8
Biniou ·
Découverte
Castor, j'ignore

C'est jamais bon signe quand on rit d'un film et pas avec le film. Enfin ce qui est sûr c'est que j'ai ri. J'ai ri quand Clark Gable tout rougeaud immonde danse. J'ai ri quand toute la troupe (et notamment ce bon vieux chimpanzé de Clark) chante, en français dans le texte, Alouette, gentille Alouette. J'ai ri quand le bébé (une poupée en fait, les effets spéciaux sont top) braille alors qu'il... Lire l'avis à propos de Au-delà du Missouri

16 10
Avatar Pruneau
4
Pruneau ·
Critique de Au-delà du Missouri par Teklow13

Je crois que c’est un des westerns les plus curieux que j’ai du voir, en tout cas au sein de la période dans laquelle il s’inscrit. Il possède une variation de ton très originale. D’apparence classique, western indien, humaniste, filmé en technicolor dans des décors somptueux, ou l’on suit les personnages traverser les paysages dans de larges mouvements lyriques. Le film surprend par ses percées... Lire la critique de Au-delà du Missouri

2
Avatar Teklow13
8
Teklow13 ·
A cheval entre le divertissant et le grotesque

Ce film pourrait être qualifier de sympathique. Il arrive à nous raconter une histoire simple dans le bon sens du terme avec des personnages stéréotypés certes mais qui sont plaisant à suivre. Cependant le film tombe dans le registre du grotesque à de nombreux moments. La scène de la bagarre durant le mariage, le chef indien en armure, la claque au cul que fout le personnage de Clark Gable à... Lire la critique de Au-delà du Missouri

Avatar Totorino99
6
Totorino99 ·
Toutes les critiques du film Au-delà du Missouri (10)
Bande-annonce Au-delà du Missouri
Vous pourriez également aimer...