Avis sur

Au fil de l'eau... par batman1985

Avatar batman1985
Critique publiée par le

Cela fait plus ou moins quinze ans maintenant que Lang a quitté l'Allemagne pour les Etats-Unis, après un passage assez bref en France. Le bonhomme, déjà célèbre partout pour les oeuvres qu'il a réalisé dans le pays germanique, a eu le temps de se faire un nom sous le cinéma hollywoodien. Ainsi, quelques oeuvres de Lang vont marqués le paysage cinématographique américain notamment grâce à Rue rouge, Les bourreaux meurent aussi, ou encore ce House by the river.
Pour tous les fanatiques de la période d'avant-guerre de Lang (et j'en suis), on pouvait avoir quelques réserves quand à ce nouvel opus. Pourtant, il y a du bon. Il y a même du très bon, surtout du point de vue de la réalisation et sur certains points du scénario.
Ainsi, Lang nous propose un traitement du meurtre et de la folie qui est assez original. Un assassinat, involontaire, va transformer totalement un écrivain raté qui va se servir de son meurtre pour son prochain roman. On voit aussi que Lang parvient à créer une sorte de tension à travers la rivalité qui va naître entre les deux frères quand à ce meurtre. Tout le suspens est basé sur le fait de savoir si le vrai coupable sera jugé ou non. Bref, le réalisateur américain (naturalisé en 35) parvient à maintenir toute notre attention sur l'oeuvre grâce à la tension qu'il influe et à un traitement intelligent de l'histoire. Traitement intelligent car l'essentiel de l'action se déroule soit sur la rivière soit sur la maison bordant celle-ci. Encore une fois, cela aide à découvrir la personnalité du tueur. On comprend que son meurtre au début est involontaire. Mais au c'est dans le fait que par après, il va se servir de son méfait pour baser le reste de sa carrière qui est machiavélique. Mais aussi le fait qu'il mente à son propre frère pour pouvoir s'en sortir démontre que le personnage n'a pas une personnalité des plus correctes. Ainsi, on va avoir un traitement assez manichéen, et c'est ça qui est dommage, entre le frère et le meurtrier. Le bon gars de la famille contre le raté. Cependant, c'est dans le final tragique et brutal, quoique un peu convenu, que l'apothéose se fait. On regrettera donc le côté un peu bon contre méchant qui est trop classique.
D'un point de vue de la réalisation, on retrouve presque le Lang de la grande époque. Il y a un fameux traitement des ombres et des lumières. Ainsi, la scène du meurtre est remarquablement filmée. Lang a véritablement filmé comme à ses plus grandes heures de gloire en Allemagne. Certes, sa réalisation reste légèrement en-deçà des chef-d'oeuvres que sont M le maudit ou Metropolis, mais elle démontre que le metteur en scène n'a rien perdu de sa verve et de sont talent malgré son passage au pays de l'Oncle Sam.
Du côté des acteurs, malgré le fait qu'il n'y ait aucun nom qui ait réellement percé au cinéma (et oui, House by the river est un film indépendant), les trois acteurs principaux s'en sortent presque parfaitement. Certes, il y a parfois quelques exagérations dans leur jeu, mais les craintes sont rapidement dissipées.
Malgré ce très bon film, ce dernier fera un sacré flop aux Etats-Unis. Il n'a d'ailleurs toujours pas été distribué en salles en Europe. House by the river résume cependant très bien la carrière de Lang aux Etats-Unis. En effet, ce metteur en scène a eu du mal à séduire le public américain avec ses oeuvres réalisées à Hollywood. Certaines sont d'ailleurs de cuisant échec et pas seulement financier. On ne retrouve pas le réalisateur qui avait si bien mis en scène avant la guerre. Cependant, House by the river est l'une des exceptions de cette période. Un très bon crû, certes pas toujours parfait au point de vue du scénario et malgré une réalisation qui n'atteint pas la quintessence de ses oeuvres de la première époque allemande, qui se laissera déguster sans modération.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 444 fois
3 apprécient

Autres actions de batman1985 Au fil de l'eau...