Au nom de la Terre, un hommage à la grandeur de la thématique qu’il souhaite honorer ?

Avis sur Au nom de la terre

Avatar Garfieldthecat
Critique publiée par le

Au nom de la Terre, un film que je voulais visionner pour le fait qu’il rende hommage au monde de l’agriculture et des paysans, un monde trop souvent oublié et peu exploité, alors qu’il mérite plus que tout que l’on s’y attarde. Mais était-ce une réussite, ou un navet à omettre ? Je vais de ce pas, vous faire part de mon ressenti.

Déjà, il est bon de savoir que le film est tiré d’une histoire vraie. En effet, le réalisateur le dédie à des membres spécifiques de sa famille, puisqu’il traite, par son œuvre, d’une histoire qu’il a lui-même vécu. Ensuite, laissez-moi vous faire un résumé, sans spoils, du scénario de cet art visuel.

Résumé du film SANS SPOILER :
Pierre, un jeune agriculteur, se voit, par son père en héritage, conféré une ferme afin qu’elle reste et évolue, dans la famille. Suite à cela, un nombre incalculable de dettes et de prêts qu’il ne pourra pas rembourser, à cause d’un trop faible rendement, va le pousser dans les extrêmes, en emportant dans son pic décadent, sa femme et ses deux enfants. Divers enjeux et péripéties rythmeront le récit, afin de nous véhiculer, toute une palette émotionnelle.

Jeux des acteurs :
En ce qui concerne le jeu des acteurs, Guillaume Canet, dans le rôle de Pierre, arrive réellement, par son talent, à nous transporter, pour pouvoir nous faire ressentir toute la dureté du métier d’agriculteur. En effet, vu que l’histoire se concentre principalement sur lui, puisqu’il symbolise le parent du réalisateur ayant vécu une vie similaire, Canet, en respect pour l’histoire de ce dernier, met toute son ardeur dans son personnage, et cela se ressent à chaque instant.
Les autres acteurs, détenant des rôles un tantinet plus secondaire, permettent, par leur jeu de bonne facture, également, de faire en sorte que l’intrigue se déroule comme il le faut, pour octroyer à ce film tout cet arôme de sentimentalité qui le caractérise, notamment Yona Kervern, Anthony Bajon, et Veerle Baetens, qui joue respectivement la femme et les enfants de Pierre.

Points de vue personnel :
En ce qui me concerne, ce film, d’un point de vue personnel, arrive à remplir son but : nous faire prendre conscience et nous faire réfléchir quant à la teneur de ce qu’implique ce domaine, avec les clauses, et toutes les autres conditions qui en résultent. Ceci est introduit avec une bonne orchestration extrêmement bien mis en scène pour nous dépeindre la véracité de la condition de vie des paysans, et, le fait de vouloir rendre hommage à cette profession que l’on a tendance à dénigrer et à laisser sur le bas-côté, alors qu’elle représente toute l’essence même de notre planète, et nos ressources pour subsister, soit le pilier mère de la vie.

Conclusion :
Pour conclure, ce film mérite réellement sa présentation au festival d’Angoulême, puisqu’il permet tout bonnement de reconsidérer la profession sous une nouvelle approche, et de permettre à la condition agricole de retrouver ce qu’elle devrait toujours détenir : une considération et un respect à l’égal de ce qu’elle véhicule au monde. Je vous conseille réellement d’aller voir ce film rien que pour que vous puissiez vous rendre compte de la dureté du métier, et de ce que ces super-héros, font pour vous, au quotidien, pour que vous puissiez conserver votre santé, grâce à la sueur de leur front, et ce, malgré le fait que les conditions deviennent toujours et toujours, plus abruptes, et assaillantes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 239 fois
1 apprécie

Autres actions de Garfieldthecat Au nom de la terre