Bande-annonce
Affiche Au revoir l'été

Au revoir l'été

(2013)

Hotori no sakuko

12345678910
Quand ?
7.4
  1. 0
  2. 0
  3. 2
  4. 8
  5. 15
  6. 51
  7. 124
  8. 151
  9. 41
  10. 5
  • 397
  • 70
  • 955

Mikkie et sa nièce Sakuko retournent dans leur village natal. Mikkie retrouve son ancien amant alors que Sakuko se rapproche d'un réfugié de Fukushima.

Casting : acteurs principauxAu revoir l'été
Casting complet du film Au revoir l'été
Critiques : avis d'internautes (11)
Au revoir l'été
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Au revoir l'été par Atom3-029

Le long-métrage a été présenté dans le cadre d’un festival se concentrant entre autres sur le cinéma « post-Fukushima ». Bien que les liaisons ne soient pas toujours explicitées ou mises au premier plan de l’intrigue – voire même carrément absentes de celle-ci –, l’atmosphère globale de nombreux longs-métrages sortis au cours des trois dernières années paraît pesante, presque étouffante, comme...

21 1
Avatar Atom3-029
9
·
Chaleur Japonaise

Au revoir l'été respire les mêmes substances qu'un film de Rohmer. Un Rohmer exotique où la plage, toujours, demeure le lieu des rencontres : celles furtives, qui prennent leur temps d'exister, par les mots seuls, et rien d'autre. Et les corps encore, qui balancent leur membres nus en même temps que frétille la robe de la jeune fille face à la chaleur écrasante d'un été Japonais,... Lire l'avis à propos de Au revoir l'été

9
Avatar Lunette
8
Lunette ·
Critique de Au revoir l'été par FrankyFockers

On dit toujours que Hong Sang Soo est le Rohmer asiatique (Coréen en ce qui le concerne) alors que j'ai toujours trouvé qu'il devait plus à Garrel qu'à Rohmer. Mais surtout, je pense qu'Hong Sang Soo ne doit plus rien à personne et que son cinéma est suffisamment important et personnel pour ne plus être rattaché à un autre cinéaste. En revanche, si l'on veut chercher un Rohmer asiatique, le... Lire la critique de Au revoir l'été

3
Avatar FrankyFockers
8
FrankyFockers ·
Découverte
L'art de la simplicité

Pour construire un récit d'apparence simple, il faut le nourrir de mille détails presque invisibles et faire preuve d'un sens de l'observation acéré. Limpide et lumineux, Au revoir l'été mêle naturalisme et veine Rohmérienne dans une fine chronique estivale aux accents mélancoliques. La légèreté est ici affaire d'élégance mais répond également à une sorte de pensée positive... Lire la critique de Au revoir l'été

3
Avatar pierreAfeu
7
pierreAfeu ·
Balnéopédie

Bildungsmovie léger et ensoleillé comme des stories postées sur Instagram par une ado désœuvrée, échouée pour quelques jours entre ennui et curiosité dans une ville de bord de mer pas spécialement chic. Les gens y sont assez ordinaires, mais quand on n'a que ça à faire de les regarder, ils nous en apprennent beaucoup sur l’humanité, ombre et lumière. Quelle grâce pour dire tant de choses... Lire la critique de Au revoir l'été

Avatar R2dédé
9
R2dédé ·
Toutes les critiques du film Au revoir l'été (11)
Bande-annonce Au revoir l'été
Vous pourriez également aimer...