Affiche Au revoir l'été

Critiques de Au revoir l'été

Film de (2013)

Critique de Au revoir l'été par Atom3-029

Le long-métrage a été présenté dans le cadre d’un festival se concentrant entre autres sur le cinéma « post-Fukushima ». Bien que les liaisons ne soient pas toujours explicitées ou mises au premier plan de l’intrigue – voire même carrément absentes de celle-ci –, l’atmosphère globale de nombreux longs-métrages sortis au cours des trois dernières années paraît pesante, presque étouffante, comme... Lire la critique de Au revoir l'été

22 1
Avatar Atom3-029
9
Atom3-029 ·

Chaleur Japonaise

Au revoir l'été respire les mêmes substances qu'un film de Rohmer. Un Rohmer exotique où la plage, toujours, demeure le lieu des rencontres : celles furtives, qui prennent leur temps d'exister, par les mots seuls, et rien d'autre. Et les corps encore, qui balancent leur membres nus en même temps que frétille la robe de la jeune fille face à la chaleur écrasante d'un été Japonais,... Lire l'avis à propos de Au revoir l'été

7
Avatar Lunette
8
Lunette ·

Critique de Au revoir l'été par FrankyFockers

On dit toujours que Hong Sang Soo est le Rohmer asiatique (Coréen en ce qui le concerne) alors que j'ai toujours trouvé qu'il devait plus à Garrel qu'à Rohmer. Mais surtout, je pense qu'Hong Sang Soo ne doit plus rien à personne et que son cinéma est suffisamment important et personnel pour ne plus être rattaché à un autre cinéaste. En revanche, si l'on veut chercher un Rohmer asiatique, le... Lire la critique de Au revoir l'été

3
Avatar FrankyFockers
8
FrankyFockers ·

L'art de la simplicité

Pour construire un récit d'apparence simple, il faut le nourrir de mille détails presque invisibles et faire preuve d'un sens de l'observation acéré. Limpide et lumineux, Au revoir l'été mêle naturalisme et veine Rohmérienne dans une fine chronique estivale aux accents mélancoliques. La légèreté est ici affaire d'élégance mais répond également à une sorte de pensée positive... Lire l'avis à propos de Au revoir l'été

3
Avatar pierreAfeu
7
pierreAfeu ·

Mon premier été...

Très beau film, très simple avec la magnifique Fumi. Encore une analyse en toile de fond de ce Japon qui s’effondre et de sa société qui a décidé d’abdiquer. Une petite quinzaine de jours sous la chaleur écrasante des étés Japonais, la famille, les confessions, un peu d'amour frustrant, et des rencontres. Voilà, autant dire que si vous n'aimez pas les films très lent, il ne faut pas vous... Lire la critique de Au revoir l'été

Avatar domdom2006
8
domdom2006 ·

Summer break

A nos amours, Virgin Suicides, Ghost World ... Autant de films qui abordent le thème de l'adolescence, ce passage transitoire entre le monde de l'enfance et l'âge adulte. Au revoir l'été sort du lot en ajoutant en toile de fond le contexte social du Japon post-Fukushima. Le film, léger et burlesque en apparence, infuse délicatement un sentiment de vide et une douce mélancolie. Fumi Nikaido... Lire la critique de Au revoir l'été

Avatar batleg
8
batleg ·

Sakuko à la plage.

J’imagine que le parallèle a déjà été fait plusieurs fois tant c’est flagrant donc je ne vais pas faire original, Au revoir l’été évoque ouvertement Rohmer. Et Fukada le revendique. Autant dans le choix de ce format carré que dans son rapport plastique aux éléments. L’image pourrait être fait par un Nestor Almendros, sans forcer. Eléments techniques auxquels on peut adjoindre une connivence... Lire l'avis à propos de Au revoir l'été

1
Avatar JanosValuska
7
JanosValuska ·

Du Japon

Au Revoir l'été est une tranche de vie au regard subtil et délicat, parfois trop car il n'est pas toujours facile de comprendre qui est qui parmi les personnages (sans toutefois que cela soit rédhibitoire). Très centré sur les rapports (familiaux, sociaux, amoureux...), entre les êtres, le film repose sur une histoire simple riche en interprétations tout en étant très compréhensible.... Lire la critique de Au revoir l'été

1 2
Avatar Plokijun
8
Plokijun ·