Affiche Au revoir là-haut

Critiques de Au revoir là-haut

Film de (2017)

Les rentiers de la gloire

Il a toujours été délicat de catégoriser de manière précise le cinéma d’Albert Dupontel. Si la comédie domine, le grotesque y côtoie souvent les grincements de la satire, et le baroque formaliste s’y permet des détours du côté de la noirceur la plus vigoureuse. C’est ce qui fait sa patte, et qui permettait d’espérer de grandes et belles choses pour cette adaptation du prix... Lire la critique de Au revoir là-haut

77 13
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·

Les yeux derrière le masque

Difficile aujourd'hui de retrouver le cinéma français que l'on aime derrière le masque sous lequel on l'a caché depuis plusieurs années. Car celui qui m'affirmera sans sourciller qu'il s'y retrouve, de nos jours, dans l'offre rance et grotesque de la comédie indigne et honteuse, je ne le croirai pas. Ce serait comme affirmer que l'on prend plaisir à visiter un champ de ruines. Même si de... Lire l'avis à propos de Au revoir là-haut

122 22
Avatar Behind_the_Mask
9
Behind_the_Mask ·

Une très belle "toile cinématographique" qui manque encore un peu de perspective

De Dupontel, je n'avais vu jusqu'à présent que "Neuf mois ferme" (2013), cette comédie plutôt simple mais bien poilante mettant en scène l'histoire d'une juge célibataire coincée campée par Sandrine Kiberlain, se retrouvant mystérieusement enceinte et cherchant à découvrir de qui tandis que le tribunal la met sur l'affaire "Bob Nolan", un dangereux criminel en cavale. Du coup, avec "Au... Lire la critique de Au revoir là-haut

23 17
Avatar L_Otaku_Sensei
8
L_Otaku_Sensei ·

Le mot et les maux.

Dans la foulée de Jean-Pierre Jeunet, Mathieu Kassovitz et Gaspar Noé, Albert Dupontel est de ces réalisateurs qui, à l’aube des années 2000, cherchent à repeindre le cinéma français en imposant de nouvelles idées techniques et en élargissant les terrains de mise en scène. Vingt ans plus tard, il est clair qu’au delà d’un réalisateur ambitieux, sommeille en ce bougre un créateur hors-pair.... Lire la critique de Au revoir là-haut

41 7
Avatar Kiwiwayne Kiwinson
8
Kiwiwayne Kiwinson ·

Le masque et la plume

Avec Au revoir là-haut, adaptation du livre de Pierre Lemaitre, Albert Dupontel nous livre son film le plus ambitieux qui se révèle être une belle réussite grâce à une réalisation de haute volée et une écriture qui se mue en critique acide de notre monde contemporain. Au revoir là-haut détient une mise en scène ambitieuse qui donne à son récit fleuve, une puissance toute autre. De ces... Lire l'avis à propos de Au revoir là-haut

64 2
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·

Les Temps modernes.

Un type qui déteste la Nouvelle Vague ne saurait être tout à fait mauvais. Pour Albert Dupontel, connaître la "grammaire" cinématographique est sans doute nécessaire pour qui prétend tourner un film, mais faire de cette connaissance purement scolaire le signe imparable du génie revient à masquer sa propre impuissance créatrice sous les oripeaux de l'académisme le plus plat.... Lire l'avis à propos de Au revoir là-haut

73 65
Avatar -Piero-
10
-Piero- ·

Crainte, rires, et des étoiles au fond des yeux

Au Revoir Là-Haut est doté d’une puissance déconcertante. Cette force, c’est celle du cinéma, capable d’émerveiller, de bouleverser, dans une élégance poétique. C’est un sentiment, impossible à décrire tel qu’il est, déclenché sans qu’on ne puisse expliquer par quoi. Ce n'est ni par les décors et les costumes... Lire l'avis à propos de Au revoir là-haut

47 15
Avatar Mia_Landa
8
Mia_Landa ·

On dit décidément MONSIEUR Dupontel !

La Rochelle, 26 juin. Jour de mon anniversaire et de l'avant-première de Au revoir là-haut en présence d'Albert Dupontel. Lorsqu'il entre dans la salle à la fin de la projection, le public l'applaudit à feu nourri, puis se lève. Standing ovation méritée, tout comme les prix que ce film pourrait bien récolter l'an prochain, ainsi que le suggère le premier spectateur à prendre la... Lire la critique de Au revoir là-haut

51 4
Avatar Alexandre Agnes
9
Alexandre Agnes ·

T'as l'bonjour d'Albert !

Y a pas à dire, Albert Dupontel est un type sympathique et généreux. Généreux à l'image de son film, qui déploie des moyens inattendus (notamment un superbe travail sur les décors et sur les masques) et offre ici et là des passages visuellement et émotionnellement très réussis. Et sympathique à l'image du personnage qu'il y incarne, cet... Lire l'avis à propos de Au revoir là-haut

16 22
Avatar Théloma
7
Théloma ·

Du beau, du bon, Dupontel

Liminaires Eviter tout rapprochement tentant (encore plus toute référence) avec certain long dimanche de fiançailles – malgré les thèmes, la guerre des tranchées (mais c’est tellement réussi chez Dupontel que l’on ne se rend pas compte que la séquence tranchée dépasse à peine les cinq minutes), le mort pas mort, l’échange d’identité ; malgré l’esthétique aussi, le... Lire l'avis à propos de Au revoir là-haut

43 16
Avatar pphf
8
pphf ·