Une amitié manquée et interdite par la Gestapo.

Avis sur Au revoir les enfants

Avatar amsterdingue
Critique publiée par le

Réalisé par un cinéaste français, nommé Louis Malle « Au revoir les enfants » est un long métrage dramatique et autobiographique. Il est sorti pour la première fois en France le 7 octobre 1987. On lui a attribué le Lion d’or à la Mostra de Venise en 1987 et le César du meilleur film en 1988, c’est pourquoi les spectateurs l’ont apprécié.
L’histoire se déroule durant la deuxième guerre mondiale, en 1944. Julien Quentin, âgé de 12 ans, et son grand frère François vivent dans une famille aisée à Paris. Un jour, ils doivent quitter leur domicile pour étudier dans un collège catholique. C’est là, que Julien découvre Jean Bonnet, un élève discret. Tous les deux commencent à tisser des liens, pourtant ils ne pourront pas s’épanouir vu que la Gestapo débarque et arrête le petit Jean.

Tout d’abord, j’ai trouvé le film émouvant car Louis Malle explique avec finesse et délicatesse un épisode de ce calvaire qu’il a subit. Nous sommes face à un quotidien réel, donc nous pouvons compatir et avoir une pensée pour toutes les personnes qu’ils l’ont vécu. De plus, choisir deux enfants comme personnages principaux est juste parfait vu que les jeunes d’aujourd’hui ont peut-être tendance à oublier ce qui s’est passé. J’ai aussi bien apprécié le fait que Julien découvre le secret de Jean Bonnet petit à petit, sinon le doute et l’intrigue n’auraient pas été présents. Etant donné, que les teintes de la peinture en temps de guerre sont le brun et le bleu foncé, Malle a bien choisi de tourné le film dans un décor sombre. Par contre, je n’ai pas ressenti autant de commisération que « Le Pianiste » pour le petit Jean vu qu’il était déjà destiné à être arrêté par la Gestapo.

En conclusion, il y a meilleur comme film mais je le recommande surtout aux enfants, car la guerre est un sujet pas évident. Cette œuvre permet bien d’expliquer cette période compliquée de l’histoire. En outre, celui-ci nous permet de réfléchir sur les résultats destructifs du racisme et qu’en réalité nos ethnies ne change à rien puisqu’au final nous sommes tous des humains.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 138 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de amsterdingue Au revoir les enfants