Parodie de parodie

Avis sur Austin Powers

Avatar Ugly
Critique publiée par le

Acteur mais aussi scénariste, Mike Myers écrit cette farce délirante et parfois indigeste, hommage très "groovy" à l'esprit "Carnaby Street" du Swinging London des sixties et des séries TV de l'époque (Elizabeth Hurley étant quasiment un clone d'Emma Peel dans Chapeau melon et bottes de cuir). A sa sortie le film était presque déjà considéré comme culte, et pourtant tout n'est pas parfait et très relevé. C'est un humour potache aux gags inégaux, et l'ensemble s'étiole un peu vers la fin. Mais certains gags valent quand même le détour, c'est une comédie dont le délire extrême, la gratuité, l'irrévérence, la grivoiserie et le mauvais goût assumé risquent de ne faire rire qu'une certaine catégorie de public.
Has been, obsédé sexuel, vulgaire, velu et laid, Austin Powers est l'anti-James Bond par excellence. C'est aussi une sorte de renouvellement dans la comédie pastiche, car elle rajoute une dimension supplémentaire ; alors que les films "à la Zucker" fonctionnaient comme des parodies débridées de classiques hollywoodiens, Mike Myers a trouvé le moyen de tourner une parodie de parodie, en jetant un regard ironique sur les années 60. D'un point de vue visuel et sonore, c'est jubilatoire, sur le plan humoristique, c'est aléatoire car le film tourne à la succession de gags sans autre véritable but d'en accumuler un maximum, il n'y a pas de véritable histoire pour lier tout ça, c'est de la roue libre à donf, où Myers s'offre un double rôle, celui de l'agent frétillant et celui du Dr Denfer censé parodier Blofeld. S'ajoute à cela, une Elizabeth Hurley craquante, un casting malin même dans les plus petits rôles, rythmé par une bande sonore reprenant des standards 60's, et le tour est joué. Tout ceci est à prendre au 3ème degré mais peut divertir agréablement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 449 fois
13 apprécient · 3 n'apprécient pas

Ugly a ajouté ce film à 3 listes Austin Powers

Autres actions de Ugly Austin Powers