Thanos, pathos et Tanathos

Avis sur Avengers : Endgame

Avatar Step de Boisse
Critique publiée par le

J’ai enfin vu le truc au box-office de 2,8 milliards de dollars, le premier à battre le record, vieux de 10 ans, d’Avatar. Alors que le blockbuster de Cameron innovait, créant un univers original et beau ; le pensum des frères Russo est la 22e production du MCU, un monde usé jusqu’à la corde par l’avidité de Disney.

Infinity War s’était conclu sur l’échec de nos super-héros, décimés par un fascinant et malthusien Thanos qui, pour sauver un univers à la démographie galopante, éliminait, d’un claquement de doigts gantés, 50 % des êtres vivants. Cinq ans plus tard, nos héros, peu habitués à l’échec, dépriment. Thor picole, Iron Man pouponne, Hawkeye massacre du mafieux, captain America, Nébula, et Rocket se morfondent.... Or, le temps presse, le monde ne peut décemment vivre sans Spiderman et les autres... Le salut viendra du benêt Ant-Man. Autant le héros gaffeur fonctionnait pas trop mal dans son univers parodique, autant le malheureux Scott Lang est grotesque au milieu des savants géniaux, des super-guerriers et des industriels milliardaires, mais passons. Ant-Man envisage un bond dans le passé, que Tony Stark et Bruce Banner s’empressent de mettre en œuvre.

Le voyage dans le temps convoque traditionnellement des interdits – tu ne tueras pas ton père, tu ne croiseras pas ton double et tu éviteras de changer l’avenir – dont nos amis s’empressent de s’affranchir. Tout est possible ! Mieux, chez les Avengers, la mort n’est jamais définitive.

Là, les scénaristes se sont surpassés. Puisque tout devient possible, autant faire plaisir aux fans. Selon un principe théorisé par Stan Lee, tout héros marvelien se doit cacher une fêlure. Tant qu’à lui faire remonter le temps, autant le confronter à sa blessure intime. Sortez vos mouchoirs ! Tony Stark retrouvera son marchand d’armes de père. Thor parlera à sa mère et renoncera à sa couronne. Nébula se réconciliera avec sa sœur, avant d’affronter son père. Captain America renouera avec son amour perdu... Trop émouvant... Les ténébreux Black Widow et Hawkeye lutteront à qui se sacrifiera pour l’autre... Rien ne nous est épargné... Et Thanos le Grand se muera en banal psychopathe décidé à tout faire péter...

Cela se clôt, comme chez Astérix, par une méga et illisible baston regroupant l’écurie Marvel, désormais pléthorique et, faute de banquet final, par un dernier, c’est promis, enterrement. Pour finir la boîte à mouchoirs...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 964 fois
48 apprécient · 3 n'apprécient pas

Step de Boisse a ajouté ce film à 6 listes Avengers : Endgame

Autres actions de Step de Boisse Avengers : Endgame