« Chaque époque engendre son héros. »

Avis sur Avengers : Endgame

Avatar François_G_
Critique publiée par le

Infinity War était construit tel une tragédie. Un film certes dont les défauts étaient très visibles, dont le spectacle était terriblement jouissif avec la prise de position par rapport à Thanos. Et cela se finissait en beauté. La salle était bouche-bée. On pouvait s'y attendre, et imaginer comment cela allait se passer par la suite connaissant Marvel et Disney, mais le moment était fort. Endgame s'annonçait comme le film de toute une génération. On y retrouve l'équipe originelle des Avengers, en plus de quelques uns, face à leur défaite et leur désir de vengeance. Cela ne présageait rien de bon ni pour eux ni pour Thanos. On pouvait espérer le bouleversement le plus intense du cinéma, de l'industrie du divertissement, notamment avec l'annonce d'une Captain Marvel toute-puissante.

Endgame est un film particulier. Anthony et Joe Russo, avant de travailler pour Marvel, étaient connus pour des comédies romantiques, des films intimes. Ce côté se ressent. La première heure de ce nouvel Avengers est touchante. Si l'on avait oublié que ces héros étaient avant tout des hommes dans les films précédents, Endgame s'y rattache et prend son temps. J'ai beaucoup apprécié le développement d'Hawkeye, de Black Widow et de Scott Lang. D'autres semblent plus bancals comme le revirement de Thor, quoique compréhensible. Endgame puise sa force dans ses personnages, dans leurs caractères différents, leur sagesse et leur vulnérabilité. La seconde partie du film est intéressante, mais finalement n'offre rien de plus qu'un spectacle classique. En plus de créer quelques incohérences au sein-même du film (le déroulement du temps dans le passé et le présent, l'armure qui voyage dans le temps alors que la machine sert à cela), elle ressert les mêmes enjeux que dans les films dans lesquels on revient : le film se base donc sur de la pure nostalgie. Si quelques scènes, quelques clins d’œil, quelques objets fan-services font plaisir à voir et nous plongent encore plus dans l'immensité de cette saga de 22 films qui nous rend euphoriques, on n'apprend rien de nouveau. On connait tout ce qu'on nous présente, on l'a déjà vécu. Les scénaristes n'ont pas cherché l'originalité pour surprendre et émouvoir. La troisième partie offre quant à elle son moment de gloire. Après une rare image iconique d'un Captain America face à un monde en ruines, dans une bataille monstrueuse et ô combien jouissive, le film offre tout ce qu'il a à offrir. Les personnages se croisent, s'aident et se dispersent dans une maestria certes rapide mais passionnante. Le combat fait écho à celui du Wakanda, il est intense, on en a des frissons, on en attendait pas moins. Dommage tout de même que l'affrontement contre Thanos seul ne soit pas si légendaire que cela pouvait être.

Ainsi, le film est un climax honorable mais qui manque de gravité. Infinity War se finissait en beauté. Endgame l'annihile et n'offre rien de plus qu'un film Marvel standard. Malgré sa durée, malgré ses longues scènes de discussion, les enjeux restent les mêmes que dans Infinity War, et l'humour brise la dramaturgie de l'ensemble. Un film à la fois différent des autres mais dont la saveur reste la même. Les incohérences sont nombreuses, les facilités également, et certains personnages sont sous-exploités. Endgame devait être plus qu'un simple long-métrage mais l'acheminement de 22 films vers un passage de flambeau terrassant.

Porté par Robert Downey Jr, Chris Evans, Chris Hemsworth, Scarlett Johannson, Jeremy Renner et Mark Ruffalo, Endgame est un film finissant toutefois un arc de la plus belle des manières, bien qu'Infinity War aurait pu marquer le coup à lui seuil, mais qui en commence un autre trop bancalement. Peut-être manquons-nous de connaissances envers cette nouvelle génération de héros qui manque de charisme, envers cet après qui interrogateur, reste que Joss Whedon aura marqué à jamais le film de super-héros en réunissant les meilleurs.
Infinity War était lyrique, puissant, foudroyant ; Endgame est plus humain, mélodramatique, simple. Pourtant, le schéma narratif est le même. Une mise en scène efficace, une réalisation tentant des choses tels des plans larges et une caméra plus apaisée et le plus grand casting de tous les temps, ne suffisent pas à faire oublier une écriture maladroite et une industrie mal construite.

Cependant, dans un silence régnant enfin sur le monde, on ne peut qu'avoir des yeux illuminés et un sourire éclatant face à une dernière séquence touchante et nous rappelant que plus que des personnages, Stan Lee et Jack Kirby ont su créer une nouvelle réalité, une mythologie qui fait rêver.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 328 fois
10 apprécient

François_G_ a ajouté ce film à 43 listes Avengers : Endgame

Autres actions de François_G_ Avengers : Endgame